X

Diaspora

Cet été, retour au bercail pour de nombreux enfants d’immigrés

Naji FARAH | OLJ
18/05/2015

En juillet, deux groupes de descendants d'émigrés libanais venant de tous les continents arriveront au Liban. On note une très forte participation d'Amérique latine, où les jeunes s'engagent de plus en plus en faveur du Liban. Ils suivront la grande rencontre prévue du 21 au 23 mai à Beyrouth, à l'initiative du ministère des Affaires étrangères, qui regroupera notamment d'influentes personnes d'origine libanaise du monde politique et économique formant les grandes délégations attendues.
Quelque 200 jeunes de 18 à 35 ans d'ascendance libanaise vont participer au voyage organisé par l'ULCM (Union libanaise culturelle mondiale), du 20 au 30 juillet. Ce voyage sera suivi début août par une convention des seniors de l'Union, avec les traditionnels dîner de gala et élection de Miss Lebanon Emigrants. Les Libano-Chiliens formeront, aux côtés des Libano-Mexicains, les plus grands groupes de jeunes, pour lesquelles la présidente des jeunes de l'ULCM, Nisrine Esber, venant du Chili, a préparé un programme très cadencé à la hauteur de l'événement.

Un tirage au sort inédit pour le voyage RJLiban 2015
Pour la première fois dans l'histoire de l'émigration libanaise récente, datant de la fin du XIXe siècle, des ambassadeurs de grands pays d'Amérique latine ont participé, aux côtés des fondateurs et membres actifs de l'association RJLiban, à un tirage au sort le 6 mai à Beyrouth, à l'issue duquel 120 heureux élus de 20 pays ont gagné un séjour culturel de 22 jours au Liban, du 9 au 30 juillet. Plus de 300 inscriptions ont été notées à la date du tirage, avec une majorité de moins de 25 ans. Les ambassadeurs Jaime García du Mexique, Ricardo Larriera d'Argentine et Jorge Kadri du Brésil – tout récemment en poste au Liban – se sont joints à l'ancien ministre libanais des Affaires étrangères Farès Boueiz, annonçant les noms des personnes choisies, dont l'âge varie de 8 à 72 ans (moyenne de 32 ans). Parmi ces personnes figurent de nombreux Libano-Argentins, avec des dizaines d'amis du Liban mexicains et brésiliens.
Coïncidences heureuses côté brésilien : l'écrivain Luis Eduardo Matta, ainsi que la jeune Karen Saïd Hamdar, faisaient partie des cinq gagnants lors d'un premier tirage au sort réalisé au mois de mars au Club Monte-Líbano à Rio de Janeiro. Le 6 mai, la femme de Luis, Denise Souza, et le père de Karen, Antonio Hamid Hamdar, ont été aussi choisis, et voyageront tous ensemble au Liban. D'un autre côté, Clara Derenne, Carioca de 10 ans d'origine libanaise, était aussi parmi les gagnants : elle entraîne ainsi dans ce voyage sa grand-mère maternelle Berta Mourad, sa mère Myriam et sa sœur de 8 ans, Sarah, qui vont toutes venir visiter l'arrière-grand-mère demeurant à Knat, au Liban-Nord.
Ce voyage est encore ouvert à toutes les personnes qui le désirent : ils pourront payer leur séjour et se joindre à cette grande assemblée, qui parcourra le Liban et organisera des groupes de réflexion sur l'avenir de ce pays, pour les transposer par la suite en Amérique latine.

À la une

Retour au dossier "Diaspora"

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Je te/nous hais !

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué