X

À La Une

Michel Samaha reconnaît avoir ramené des explosifs de Syrie

liban

L'ancien ministre assure avoir agi à l'incitation d'un provocateur, ce qui l'exempterait de peine en vertu de la loi libanaise pour cet acte passible de la peine de mort.

OLJ/AFP
20/04/2015

L'ancien ministre, Michel Samaha, a reconnu lundi lors de son procès avoir ramené de Syrie des explosifs destinés à être utilisés pour des attentats au Liban, a rapporté la correspondante de l'AFP sur place. Il a néanmoins assuré avoir agi à l'incitation d'un provocateur, ce qui l'exempterait de peine en vertu de la loi libanaise pour cet acte passible de la peine de mort.

M. Samaha, ex-ministre de l'Information du Liban, qui a été également conseiller du président syrien Bachar el-Assad, est aussi accusé d'avoir planifié, avec le chef des services de sécurité syriens Ali Mamlouk, des attentats au Liban et l'assassinat de personnalités politiques et religieuses libanaises hostiles à Damas.
Son procès a été reporté à plusieurs reprises.

Lors de la première séance lundi, l'accusé a reconnu devant le tribunal militaire avoir transporté des explosifs dans sa voiture en août 2012, de Damas jusqu'au Liban, affirmant avoir cru que les attentats étaient destinés à protéger le Liban. Arrêté en 2012 et détenu depuis, M. Samaha a affirmé que l'idée était de mener des attentats à la frontière afin de provoquer sa fermeture et de stopper ainsi le passage de combattants libanais allant se battre auprès de la rébellion syrienne contre le régime de Damas.
Il n'a pas précisé s'il avait participé à la planification de ces attentats, assurant avoir été poussé au crime notamment par un informateur des services de sécurité libanais, Milad Kfouri.

"Michel Samaha a expliqué qu'il était tombé dans un piège tendu par des services de renseignement libanais par l'intermédiaire d'un agent provocateur des services de sécurité libanais, Milad Kfouri", a affirmé à l'AFP son avocate, Me Rana Azoury. "Or selon la jurisprudence libanaise, si vous avez agi à l'incitation d'un agent provocateur, c'est une excuse absolutoire au même titre que la légitime défense", a-t-elle expliqué. Selon elle, l'accusé a expliqué avoir été "harcelé" durant quatre mois par Kfouri, qui se trouve aujourd'hui à l'étranger, pour le persuader de transporter les explosifs.

Interrogé à l'audience par le juge sur la planification d'attentats dans le nord du Liban, visant notamment le député Khaled Daher, connu pour son hostilité à Damas, M. Samaha s'est excusé, se défaussant à nouveau sur M. Kfouri. Selon Me Azoury, il a expliqué que c'était Milad Kfouri qui déterminait les objectifs et que lui n'avait fait qu'approuver. "Je m'excuse auprès de Khaled Daher car ce n'était nullement mon intention ", a-t-il dit.

Depuis le retrait des troupes syriennes du Liban en 2005 après une présence de près de 30 ans, une série d'attentats a coûté la vie à des personnalités libanaises hostiles à l'hégémonie de Damas, notamment l'ex-Premier ministre Rafic Hariri. Le Liban est profondément divisé entre partisans et adversaires du régime de Damas, des divisions exacerbées par le conflit syrien ayant débuté en 2011 et dans lequel le Hezbollah combat auprès de l'armée syrienne.

Lorsque le magistrat lui a demandé si le général Mamlouk, grand patron de l'appareil sécuritaire en Syrie, était au courant de ces opérations, M. Samaha a répondu qu'il "l'était en général, mais moi j'étais en contact avec un de ses adjoints, le colonel Adnane".
Un mandat d'arrêt a été lancé contre le général Mamlouk, qui a été convoqué à plusieurs reprises mais ne s'est jamais présenté.
"J'ai reçu des Syriens 170.000 dollars dans un sac donné par le bureau d'Adnane, et je les ai mis dans le coffre de la voiture avec les explosifs. Quand je suis arrivé à Beyrouth à 19h00, j'ai tout donné à Kfouri", a-t-il ajouté.

La prochaine audience a été fixée au 13 mai.

 

 

Lire aussi
Entre « l'éveil arabe » et « la justice iranienne », l'idée de la neutralité du Liban...

De Tripoli, Chamoun et Rifi fustigent la ligne de conduite de l'Iran dans la région

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Il "reconnait avoir JUSTE, yâ harâm, ramené de simples explosifs de sœur-syrie." ! C'est tout ? Comme c'est banal !

Bery tus

N'importe quoi en ce moment celui ki porte oe glaive est bien les suppôts de l'Iran imperialiste .. Donnez nous juste un exemple du type je m'en foutiste du coter du 14 mars et surtout ce n'est pa les sunnite ni les druzes ni les chrétiens qui ont fsit le 7 mais !! Faut pa nous prendre pour des imbéciles un peu de respect à notre intelligence, et écouter assad c'est comme écouter un menteur invétéré !!

ACQUIS À QUI

Ecoutons ce soir a 20 heures, heure de france hollandouillesque ce que le president elu de Syrie va nous reveler sur les request des francais pour attenuer les effets "retour de baton" des bacteries salfowahabites qu'ils nous ont envoye de leurs banlieus , avec la complicite des sio malfaisants mais qui malheureusement comptent pas mal de supporters, chez nous , prets a porter le glaive pour ces usurpateurs de terre, chez NOUS .

Gebran Eid

SUREMENT QU'IL A UNE TÉLÉ DANS SA CELLULE, UN BUREAU ET DE QUOI FAIRE UN LIVRE.

Fady Challita

Ah! Ils sont fort ces Israeliens! Encore un complot ourdi en catimini par la Mossad pour incriminer un honnete politicien Libanais innocent comme l’agneau qui vient de naitre.
Que l’agneau ait avoué ne change rien aux faits, ca fait partie du complot aussi: La Mossad, de connivence avec les Occicons, les Salafo-Wahabites et le Pape, veut nous faire croire que la Syrie-Soeur tente de semer la discorde au Liban entre Sunnites et Chiites.
Mais le bon peuple, toujours sur ses gardes avec l’ennemi au Sud, sait bien que la dynastie Assad ne veut que du bien pour le Liban, de par le passé, au present et sans doute au futur aussi.
On ne peut que se feliciter que le fils, digne heritier de son pere, ait pu resister et depasser de loin la limite de “deux semaines” que certains esprits chagrins ont cru bon lui occroitre il y a plusieurs annees de cela. On se felicite donc, presque chaque jour pratiquement, que ce resistant soit toujours la, qq. 4 ou 5 annees plus tard, et quelques 200,000 morts plus tard aussi. Well done, keep it up M. le President-elu.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

IL RECONNAÎT AVOIR RAMENÉ DE SYRIE DES EXPLOSIFS... MAIS LE PIÈGE EST DES SERVICES SECRETS LIBANAIS ET ÉTRANGERS... IL FERAIT BIEN DE DIRE QUI ÉTAIENT LES VISÉS !

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Des messages indirects entre la Syrie et des pays arabes résonnent à Beyrouth

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué