Rechercher
Rechercher

À La Une - reportage vidéo

"La rebelle de Raqqa" : une Syrienne risque sa vie pour dénoncer l'EI (reportage vidéo)

 

 

Un grand reportage de notre partenaire, France 24, dans son intégralité.

 

"La rebelle de Raqqa" est un documentaire rare et poignant de notre partenaire, France 24, qui raconte l'histoire d'une jeune Syrienne aujourd'hui exilée à Paris pour avoir eu le courage de dénoncer l'enfer qu'est devenue sa ville natale sous l'emprise de l'organisation État islamique.

Au péril de sa vie, Rezane, 26 ans, a filmé en 2014 la vie quotidienne à Raqqa, fief de l'EI en Syrie. Cachée sous son niqab, elle a obtenu des images rares : une mère de famille, kalachnikov en bandoulière, qui promène son enfant dans un jardin public ; des Françaises, dans un cyber-café, qui discutent sur Internet avec leur famille restée en France...

Après la diffusion d'une première vidéo, la jeune femme a été identifiée, rapporte France 24. Rapidement, elle est menacée par les jihadistes, qui lui envoient des photos de cadavres décapités. Aujourd'hui, Rezane est réfugiée à Paris, une ville dont elle ne maîtrise ni les codes ni la langue. Pour obtenir l'asile politique en France, elle a dû rendre rendre son passeport syrien.

 

Lire aussi
Travail, amour et aventures : les promesses de l'EI à ses recrues

Notre dossier
Derrière les hommes du jihad, il y a des femmes


 
 
Un grand reportage de notre partenaire, France 24, dans son intégralité.
 
"La rebelle de Raqqa" est un documentaire rare et poignant de notre partenaire, France 24, qui raconte l'histoire d'une jeune Syrienne aujourd'hui exilée à Paris pour avoir eu le courage de dénoncer l'enfer qu'est devenue sa ville natale sous l'emprise de l'organisation État islamique.
Au péril de sa...

commentaires (2)

Les lecteurs voudront m'excuser. 1-Veuillez lire : reportage Libération, "Leurs tortures valent celle du régime" - du 18 décembre 2013. 2-Je voudrais ajouter ceci au petit commentaire : On sait que le P. Dall'Oglio n'est jamais revenu de chez DAECH, qui l'a certainement assassiné.

Halim Abou Chacra

18 h 27, le 23 mars 2015

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Les lecteurs voudront m'excuser. 1-Veuillez lire : reportage Libération, "Leurs tortures valent celle du régime" - du 18 décembre 2013. 2-Je voudrais ajouter ceci au petit commentaire : On sait que le P. Dall'Oglio n'est jamais revenu de chez DAECH, qui l'a certainement assassiné.

    Halim Abou Chacra

    18 h 27, le 23 mars 2015

  • J'ai vu ce reportage il y a deux jours. Oui, c'est "un documentaire poignant, comme dit l'OLJ. J'espère que France 24 pourra un jour recueillir aussi le témoignage de la grande militante de Raqqa, Souad Naufal, qui a dû elle aussi fuir la barbarie de Daech et se réfugier en Turquie en novembre 2013. Cette institutrice, de grande maturité, a beaucoup de choses à dire sur "l'intérêt qu'avait Bachar al-Assad à djihadiser la révolution", ainsi que sur le père jésuite Paolo Dall'Oglio qu'elle connaissait bien et rencontrait, même les jours de "son entêtement (sa grande imprudence) à aller au quartier général de Daech négocier la libération de certaines personnes que cette organisation avaiot enlevées"(voir dans Libération, reportage "Leurs tortures valeet celles du régime - du 18 décembre 2013)

    Halim Abou Chacra

    18 h 07, le 23 mars 2015

Retour en haut