X

À La Une

"Pour la fête des mères, offrez-lui... une bonne" : Azzi saisit la justice

Liban

Le bureau de recrutement des employées de maison serait-il une société de fret?

 

Nour BRAIDY | OLJ
17/03/2015

Le ministre libanais du Travail, Sejaan Azzi, a demandé mardi des poursuites judiciaires à l'encontre des auteurs d'une campagne promotionnelle à caractère raciste, proposant des employées de maison africaines à tarifs réduits.

A quelques jours de la fête des mères, un bureau de placement a proposé, via un SMS promotionnel envoyé lundi par "House Maids" ("Employées de maison"), de "faire plaisir" aux mamans en leur "offrant" à prix bradé une employée de maison kenyane ou éthiopienne. Le message a rapidement suscité un tollé sur les réseaux sociaux.

Contacté par L'Orient-Le Jour, M. Azzi a précisé mardi avoir assigné les responsables du message publicitaire devant le procureur général. "Cette publicité est une forme de trafic des personnes humaines", a-t-il souligné.

Il a a également indiqué avoir "chargé très tôt en matinée des inspecteurs du ministère de trouver le bureau de placement en question et de le fermer. La chaîne LBCI a aussitôt affirmé que le bureau a été fermé, mais en fin de matinée, le ministre annonçait que le bureau était toujours introuvable. M. Azzi  a précisé que les numéros qui se trouvent sur les textos envoyés appartiennent à deux membres d'une même famille, or aucun bureau de placement n'existe en leur nom.

Une source sûre contactée par L'Orient-Le Jour signale néanmoins qu'il s'agit d'un bureau de fret et qu'il se trouve à Aïn el-Remmané, dans la banlieue sud-est de Beyrouth..

L'affaire a débuté lundi quand l'ONG Kafa a publié sur sa page Facebook une image du texto. Dans son SMS, le bureau propose des "offres spéciales" sur les employées de nationalité kényane et éthiopienne.  Une offre valable pour dix jours seulement...Kafa, qui défend les droits de la femme, a dénoncé le caractère raciste du message dans lequel les employées de maison sont réduites à des produits à vendre et à offrir. L'agence de recrutement a envoyé quelques heures plus tard un message d'excuses et de clarification : "Nous insistons sur le fait que nous ne voulions blesser aucune femme et nous présentons nos excuses pour ce malentendu".

Cela n'a pas suffit à calmer le tollé, même si certaines personne n'ont pas été choquées par les propos de l'agence. "Où est le problème? Être employée de maison est un travail... Et en avoir une coûte très cher aujourd'hui", a réagi une internaute. La réponse de Kafa n'a pas tardé : "Exactement, il s'agit d'un emploi. Mais existe-t-il des offres promotionnelles sur les emplois et sur les services de personnes de nationalités spécifiques? Cela relève du racisme et équivaut à réduire des personnes en objets..."

A une autre internaute qui trouvait elle aussi le message "normal", être employée de maison étant un travail légal, l'ONG a répondu : "Est-il normal d'avoir des offres spéciales sur des Kényanes et des Éthiopiennes?  Que diriez-vous d'un message sur le mode "Faites-vous plaisir, offrez-vous des Libanaises"?

 

Pour mémoire
Au Liban, les employées de maison étrangères veulent lancer leur syndicat

Au Liban, les employées de maison étrangères dans la rue pour réclamer leurs droits

En l'absence d'une loi, un code de bonne conduite envers la main-d'œuvre domestique

Guide (de survie) pour travailleuses domestiques au Liban

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Antoine Zaarour

pour ceux et celles qui ne sont pas choqués par cette annonce: c'est une annonce courte mais discriminatoire et réductrice du statut de la femme dans notre société, incluant toutes les femmes d'autres nationalités au Liban.
...et croyez-moi, on n'en a pas besoin de telle annonce parce que notre société a besoin d'avancer avec la cause des femmes, donc il ne faut pas laisser une place pour un tel manque de jugement et conscience.
et maintenant, laissez-moi vous le demander: est ce qu'une telle annonce aurait pu être écrite différemment? la réponse sera OUI!!!!!

issa louis

Quelle mentalité de M

IMB a SPO

yaani, c est ca le modele Libanais???

Antoine Zaarour

innocents ou pas, on veut leur capture pour comprends leur motif d'une telle annonce!

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants