X

Moyen Orient et Monde

« C’est du lavage de cerveau. Ils essaient de s’approcher et de devenir amis »

Éclairage

Les établissements pénitentiaires de Copenhague sont préoccupés par le phénomène de radicalisation religieuse.

OLJ/AFP/Sören BILLING/AFP
21/02/2015

La transformation du Danois d'origine palestinienne Omar el-Hussein, de délinquant en auteur présumé d'une des pires attaques terroristes de l'histoire de son pays, soulève à nouveau l'épineuse question de la radicalisation islamiste en prison. Le jeune homme était amateur d'armes, toxicomane et auteur d'une agression au couteau quand il est parti derrière les barreaux fin 2013. Libéré en janvier 2015, âgé alors de 22 ans, il tue le week-end dernier deux personnes en ouvrant le feu contre un centre culturel qui accueillait un débat sur l'islamisme et la liberté d'expression, puis contre une synagogue. « Il était fou. Quand il est sorti de prison il était complètement dingue », témoigne un chauffeur de taxi du quartier de logements sociaux où il a passé son enfance. El-Hussein affichait un intérêt quasi exclusif pour l'islam quand il a retrouvé ses amis. « Ces choses dont il parlait nous passaient complètement au-dessus de la tête », a confié l'un d'eux au journal Berlingske. Fini de discuter de filles ou de voitures : il pensait à Gaza et voulait rejoindre le paradis. Alors qu'il purgeait sa peine dans le même établissement que Sam Mansour, un islamiste radical condamné plusieurs fois pour incitation au terrorisme, l'administration pénitentiaire avait signalé le risque qu'il se radicalise. Les services de renseignements soutiennent aujourd'hui qu'ils n'avaient « pas de raison » de soupçonner le projet d'une attaque aussi violente.

 

(Pour mémoire : L'auteur des attentats de Copenhague se serait radicalisé en prison)

 

L'isolement recommandé
John Hatting, secrétaire d'un syndicat pénitentiaire, plaide pour préserver les jeunes d'origine étrangère « vulnérables » des islamistes notoires. « Il faut les sortir de là où ils peuvent en influencer d'autres (...) de manière à ce qu'ils ne soient entourés que de Danois » (sous-entendu sans origine étrangère), dit-il à l'AFP. La prison est un lieu où beaucoup se cherchent et veulent donner un sens à leur existence, ce qui en fait une proie pour les extrémistes, estime le syndicaliste. L'idée fait son chemin jusqu'au plus haut sommet de l'État. « Nous voulons contrer la radicalisation en prison. Cela peut se faire par exemple en compartimentant plus ou en plaçant plus souvent à l'isolement », a déclaré jeudi la chef du gouvernement danois Helle Thorning-Schmidt. Un ancien détenu a raconté à la télévision publique DR comment d'autres avaient voulu l'endoctriner pour haïr les Danois et les juifs. « C'est du lavage de cerveau. Ils essaient de s'approcher et de devenir amis », a-t-il témoigné anonymement.
Pour Louise Aagaard Larsen, spécialiste de la criminalité qui contribue à la formation du personnel pénitentiaire, l'enfermement peut avoir « fait basculer » el-Hussein, mais le seul fait d'être détenu ne suffit pas à pousser les délinquants à se tourner vers des idéologies extrémistes. Elle évoque aussi le cas de jeunes Danois radicalisés revenus de Syrie qui ont rejoint des bandes de délinquants plutôt que poursuivre le jihad en Europe. « La question en ce qui concerne ces jeunes, c'est de savoir si c'est l'islam, le trafic d'herbe ou le sentiment d'appartenance qui les motive », souligne-t-elle.


Lire aussi
« Comment un Baghdadi peut-il ressembler à un Mussolini ? »

Qu'est-ce que « l'islamo-fascisme » ?

« Le terrorisme jihadiste ne fait que commencer »

L'Europe et sa génération jihad

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

NAUFAL SORAYA

Pour que les islamistes soient aussi bien implantés dans diverses prisons du monde, c'est qu'ils bénéficient d'une certaine couverture ou d'une inconscience et irresponsabilité gravissimes des Etats. Comment expliquer sinon, qu'ils avancent aussi tranquillement depuis trop longtemps?

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

POURQUOI S'EN ÉTONNER ? LES RONCES NE DONNENT QUE DES ÉPINES !

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre Amal et le Hezbollah, des conflits latents

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants