Rechercher
Rechercher

Hommage

Anniversaire aixois pour Baalbeck

Le 7 juillet 2015, le théâtre du Jeu de paume – sis au 21, rue de l'Opéra à Aix-en-Provence – portera les couleurs du Festival de Baalbeck.

Le théâtre du Jeu de paume.

C'est en hommage au Festival de Baalbeck, à la veille de ses 60 ans, que le Festival d'Aix-en-Provence organise ce spectacle éponyme. Entre villes jumelées – Aix et Baalbeck le sont depuis 2003 –, les événements se font souvent de concert.
À l'annonce de ce partenariat au cours d'une conférence de presse à Aix, la présidente du festival Nayla de Freige souligne l'émotion palpable présente ce jour-là parmi l'assistance lorsqu'elle a évoqué le parcours prestigieux mais aussi parfois périlleux du festival au fils des années et notamment ces quelques dernières. Au nom du passé glorieux et de cette véritable résistance culturelle, Aix offre ses planches aux Libanais.
Cette production qui cumule les grands noms, idem, mêlant musique et poésie, en arabe et en français, dans une mise en scène de Nabil el-Azan, sur des textes d'Étel Adnan, d'Adonis, de Talal Haïdar, de Issa Makhlouf, de Salah Stétié et de Wajdi Mouawad. Les créations musicales sont signées: Béchara el-Khoury, Naji Hakim, Zad Moultaka, Ghadi Rahbani et Gabriel Yared. Au chant: Fadia Tomb el-Hage. Acteur: Rafic Ali Ahmad. Au piano: Abdel Rahman el-Bacha et Simon Ghraichy
Dans son texte de présentation du spectacle, le Festival d'Aix-en Provence précise que «le Festival de Baalbeck est le plus ancien et le plus prestigieux festival du Moyen-Orient. En proposant une programmation pluridisciplinaire (musique classique, opéra, jazz, chanson, danse, théâtre), il s'est donné pour mission de maintenir une vie artistique dans un environnement géopolitique instable et de favoriser les échanges culturels entre le Liban et le reste du monde. Interrompu de longues années pendant la guerre civile, parfois déplacé dans l'urgence à Beyrouth, notamment depuis le début de la guerre civile en Syrie, le festival est né dans le décor majestueux de l'ancienne acropole romaine de Baalbeck».
Et de conclure: «À la veille des 60 ans du festival, Nayla de Freige, présidente du Festival de Baalbeck, et Bernard Foccroulle, directeur du Festival d'Aix-en-Provence, ont imaginé un jumelage sous la forme d'un hommage aixois au festival libanais.» Affaire (et anniversaire) à suivre...


C'est en hommage au Festival de Baalbeck, à la veille de ses 60 ans, que le Festival d'Aix-en-Provence organise ce spectacle éponyme. Entre villes jumelées – Aix et Baalbeck le sont depuis 2003 –, les événements se font souvent de concert.
À l'annonce de ce partenariat au cours d'une conférence de presse à Aix, la présidente du festival Nayla de Freige souligne l'émotion...

commentaires (0)

Commentaires (0)