Rechercher
Rechercher

Liban

L’Iran réaffirme son engagement aux côtés de la « Résistance » et de la souveraineté libanaise, affirme Broujourdi

« La République iranienne s'est engagée à toujours se tenir aux côtés de la Résistance. Elle est particulièrement concernée par la préservation de la paix, du calme, de la stabilité et de la souveraineté au Liban. » C'est ce qu'a déclaré hier le président du comité iranien de sécurité nationale et des politiques étrangères, Alaeddine Broujourdi, à son arrivée à Beyrouth où il doit officiellement présenter ses condoléances aux « martyrs » de la « Résistance » tombés à Kuneitra, il y a quelques semaines. M. Broujourdi présidait une délégation composée de membres du Parlement et de ministres qui doivent participer aujourd'hui à une cérémonie en mémoire des victimes de l'opération menée par Israël.
« L'agression qui a visé la localité de Kuneitra prouve que l'entité sioniste n'a pas de lignes rouges en matière de criminalité, a assuré le responsable iranien. L'Iran exprime ses regrets et sa tristesse pour les martyrs tombés », a-t-il encore ajouté, louant au passage leur héroïsme. Évoquant le cas du brigadier des gardiens de la révolution tué dans le cadre de l'opération, le général Mohammad Ali Allahdadi, M. Broujourdi a tenu à préciser que l'Iran joue un rôle « consultatif dans la région », dans une tentative de justifier la présence d'un officier iranien de ce rang en Syrie.
Et de conclure : « Les développements sur la scène politique libanaise démontrent qu'il existe une entente, une unité et une harmonie parmi les différentes mouvances politiques du pays. L'Iran est prêt à soutenir tout ce qui peut contribuer à consolider l'unité entre les Libanais. »

« La République iranienne s'est engagée à toujours se tenir aux côtés de la Résistance. Elle est particulièrement concernée par la préservation de la paix, du calme, de la stabilité et de la souveraineté au Liban. » C'est ce qu'a déclaré hier le président du comité iranien de sécurité nationale et des politiques étrangères, Alaeddine Broujourdi, à son arrivée à Beyrouth...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut