X

Liban

Nasrallah menace de riposter contre les raids israéliens en Syrie

Partis

Le secrétaire général du Hezbollah a assuré que son parti possédait des missiles Fateh-110 iraniens.

OLJ
16/01/2015

Le Hezbollah, allié indéfectible de Bachar el-Assad, a menacé hier Israël de riposter « à tout moment » à ses raids répétés en Syrie, se disant prêt à toute nouvelle guerre contre l'État hébreu.
Dans un entretien à la chaîne de télévision al-Mayadeen, le secrétaire général du parti chiite, Hassan Nasrallah, a même affirmé que son mouvement était prêt à envahir la Galilée (nord d'Israël), une menace qu'il avait déjà proférée en 2011.
« Les raids répétés sur différents objectifs en Syrie sont une grave violation », a-t-il déclaré, précisant que « toute frappe contre des positions en Syrie vise tout l'axe de la Résistance (Damas, Téhéran, Hezbollah, NDLR) et pas seulement la Syrie. Oui, cet axe pourrait décider de riposter (...) C'est son droit. Cela peut arriver à tout moment. Nous ne cherchons pas une nouvelle guerre (...) mais nous y sommes prêts. Si le commandement de la Résistance demande (à ses combattants) d'entrer en Galilée, ils doivent être prêts ».
Hassan Nasrallah a également annoncé, et ce pour la première fois, que son parti possédait des missiles iraniens Fateh-110 pouvant atteindre tout le territoire d'Israël. Les missiles Fateh-110, d'une portée pouvant aller jusqu'à 300 km « nous sont parvenus depuis longtemps, depuis 2006. Nous sommes plus forts que jamais », a-t-il dit.


Interrogé sur le conflit syrien, Hassan Nasrallah a affirmé que « toute solution en Syrie sans le président Assad est impossible ». Il a précisé avoir dit au vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov lors d'une rencontre à Beyrouth que « toute solution aux dépens du président Assad n'en est pas une » et que « même la Russie serait perdante si elle lâchait le président Assad ». Et se référant à la revendication par les alliés de l'opposition d'un départ de M. Assad, Hassan Nasrallah a ajouté : « Pourquoi donner à ces pays en politique ce qu'ils ont échoué à prendre durant la guerre ? »

 

(Pour mémoire : Assad : "Ce qui s'est passé en France montre que nous avons eu raison")

 

« Que quelqu'un me remplace... »
Sur le plan local, Hassan Nasrallah a affirmé que « toute violation de l'espace et de la souveraineté du Liban est une ligne rouge pour le Hezbollah, et la Résistance a le droit d'y répondre. Nous ne sommes liés par aucune règle ou directive », a-t-il toutefois fait remarquer, soulignant son refus de voir son parti amené à répondre à tout acte israélien contre le Liban, indépendamment de sa volonté.
Enfin, Hassan Nasrallah a démenti avoir des ambitions personnelles en tant que dirigeant du parti, affirmant qu'il avait proposé d'être remplacé.
« Au Hezbollah il n'a pas de chef, il y a un secrétaire général. Le commandement se fait en groupe. Le secrétaire chapeaute les dirigeants », a-t-il fait remarquer, alors qu'il est à la tête du parti depuis 1992. « Il y a des élections et c'est lors de ces élections que j'ai été reconduit en tant que secrétaire général. Je n'avais pas voulu être à ce poste et j'avais œuvré à ce que quelqu'un d'autre y soit désigné. Mais le destin en a voulu autrement. Il n'est pas question d'ambition personnelle. J'ai même proposé que quelqu'un me remplace, mais ils (les dirigeants du parti, NDLR) n'ont pas voulu. J'ai également proposé une rotation au sein du parti, sans toutefois obtenir de réponse positive. »

 

Le cas Chawraba
De plus, le secrétaire général du Hezbollah a affirmé que « des services de renseignements arabes ont apporté des renseignements aux Israéliens lorsque le parti chiite était en guerre avec l'État hébreu. Il y a des services de renseignements et même des États arabes qui travaillent pour le compte des Israéliens », a-t-il lancé, minimisant le rôle de Mohammad Chawraba, la taupe israélienne arrêtée dans ses rangs « il y a environ cinq mois ». « Un responsable embauché par les services de renseignements américains et israéliens a été démasqué, c'est vrai. Mais le sujet a été exagéré dans les médias. Il a été dit que cet individu était chargé de ma sécurité, ce qui n'est pas vrai. On a également dit qu'il était responsable d'unités spéciales (...). Cette personne n'avait en réalité rien à voir avec tout cela. Elle faisait partie d'une unité sécuritaire sensible, il est vrai, mais elle était isolée. Nous avons découvert que c'était un transfuge et il a avoué les faits ».

 

Lire aussi

La faute aux prix du pétrole !

En attendant l'issue des négociations entre l'Iran et l'Occident sur le nucléaire..., le décryptage de Scarlett Haddad

 

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ON S'EST DÉCLARÉ UNE AILE MILITAIRE OU UNE BASE PLUTÔT D'UN PAYS ÉTRANGER QUI VEUT BATAILLER JUSQU'AU DERNIER LIBANAIS POUR LA PERC(S)ÉE... PERSÉVÉREZ... IL NE RESTERA QUE LE RÉ !

Bery tus

le pb c'est qu'on accuse les autres de ce que nous faisons, au moins les allies des arabes (tous pays arabe confondue) du 14 mars ne cherche pas a avoir le monopole de la guerre ou de la paix au liban et surtout ne mettent pas en danger qlq 4 millions de libanais a cause d'un autre pays que le LIBAN .. faut faire attention car les libanais peuvent prendre ce pretexte pour ne plus conciderer que le hezbollah est un parti de résistance purement libanais mais un parti de resistance a grandeur regional pour le compte d'autres pays ke le liban !!!

Jacques MARAIS

Le Hezbollah est un cancer qui ronge le Liban et cherche à étendre ses métastases notamment en provoquant Israël qui ne demande qu’à vivre en paix tant qu’il n’est pas menacé. Il combat les islamistes de Daech mais pour qu’ensuite son allié le dictateur Bachar el Assad puisse annexer le Liban. Contrairement à ce que vient de déclarer Bachar el Assad, les occidentaux ne soutiennent pas les intégristes islamistes mais les combattent. La France vient même d’envoyer son porte-avions Charles de Gaulle pour renforcer sa puissance de frappe. L’erreur la plus stupide que pourraient faire les Américains serait de permettre à l’Iran, allié de la Syrie, de posséder l’arme atomique, car il serait bien capable de s’en servir, déclenchant une conflagration mondiale. Pour l’heure Bachar el Assad menace Israël, des paroles en l’air comme toujours, de le bombarder avec ses missiles. Mais il omet de dire qu’Israël détient quant à lui l’arme atomique et pourrait répliquer en l’anéantissant purement et simplement. On sait par ailleurs que chaque fois que les pays arabes s’en sont pris à Israël, ils ont essuyé une cuisante défaite. Pour vivre en paix, le Liban devrait se tenir à l’écart de ces conflits, voire même s’allier à Israël et aux occidentaux, et surtout se débarrasser du Hezbollah. Cela dit, les raids israéliens en Syrie s’effectuent, que je sache, uniquement contre les terroristes de l’EIIL.

Olivier Georges

"Nous ne sommes liés par aucune règle ou directive", c'est clair non?

Lebinlon

Vas-y, bombarde Israël au lieu de jouer les matamores a la télé. et arrête avec les lignes rouges stp. tu en as tellement mis que tu commences a ressembler a une pelote de fils rouges. ça va faire mal quand quelques-unes de ces "lignes rouges" vont devenir "vertes". tu riras "Jaune" alors ?

M.V.

De quel droit un chef de milice irresponsable , peut il impliquer le pays , dans une guerre au conséquences forcément désastreuses...? faut absolument l'empêcher de commettre cette imbécilité ...nous ne voulons pas devenir le Gaza du nord ........

FAKHOURI

BOF ! rien de nouveau
des menaces, des paroles imposés par son maître
Je me rappelle "La voix de son maître" une publicité sur les disques avec une image d'un chien parlant dans un micro ...
De quel droit il parle nom du gouvernement libanais pour attaquer Israel ? La leçon de 2006 ne lui a pas suffit.
Qu'avons à voir avec les histoires Syriennes relayées par la Russie et l'Iran ?
Il est vrai que nous sommes contre Israel, surtout avec le fou de guerre qu'est B.Netayaou ...
H.Nasrallah veut bombarder Israel avec les missiles iraniens, qu'il le fasse une fois pour toute et qu'il nous débarrasse d'Israel. Pour un stratège de pacotille il ne se rend pas compte qu'Israel va riposter et s'en est fini du Liban. A moins qu'il n'envahisse Israel et l'occupe...
c'est de l'utopie suicidaire ....
Malheureusement, ce chefaillon est libanais, contre le Liban (assassin de plusieurs libanais) et faisant tuer des libanais pour un régime syrien criminel
Le Hezbollah est le cancer du Liban et nous rien pour lutter contre les métastases qu'il propage à profusion...
C'est lamentable que des citoyens libanais détruisent leur pays

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LA MOUCHE DU COCHE !

Halim Abou Chacra

1-Dans tout ce bavardage que les Libanais connaissent déjà par coeur, encore une fois Nasrallah ne mentionne pas une seule fois "l'Etat libanais" et/ou "l'armée libanaise". Cet Etat et cette armée existent encore, M le sayyed, et c'est à eux qu'il revient de défendre la souveraineté du Liban et non à vous. Personne ne vous a chargé de cette défense.
2-De quel droit Nasrallah nous promet une guerre avec Israel, cette fois sans le moindre doute apocalyptique, en réponse aux attaques de cet Etat voyou et criminel en Syrie ? Que son ami, le petit Hitler Bachar, réponde aux attaques israéliennes en cessant pour un moment ses attaques contre le peuple syrien. Ce n'est point au Hezbollah de le faire. Egalment et absolument, personne au Liban ne l'en a chargé.
3-Y a-t-il encore un malheur, une Daech et une Nosra que le "jihad" du Hezbollah en Syrie n'a pas encore amenés au Liban ? En plus, y a-t-il encore quelques centaines de milliers de réfugiés syriens que les combats de Bachar et du Hezb "doivent" faire fuir à ce pays ?
4-En bref, le Hezbollah a déjà causé tant de fois la ruine du Liban. Un peu de répit, s'il vous plaît. Basta !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

"Au héZébbb, il n'y a pas de chef, il y a un secrétaire général. Le commandement se fait en groupe. Le secrétaire c(h)apeaute! les dirigeants." ! Tout à fait.... comme Staline, c'est c'la !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Le cas Chawraba, ou la soupe ! "Un responsable embauché par les services de renseignements américains et israéliens qui a été démasqué. Nous avons découvert que c'était un transfuge et il a avoué les faits." ! Oui, ok, mais où l'a-t-il logé depuis ? Dans la même cellule que Michel Seurat peut-être ? ! Allâ yéssétroh, si c'est le cas !

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Influence interne du Hezbollah : deux facteurs suscitent des inquiétudes

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué