Le Liban en 2014

Deux millénaires et des poussières

05/01/2015

S'il n'y avait pas les lunes, les saisons, les calendriers, le temps ne semblerait pour l'humanité qu'une masse informe et insensée qui passerait sans laisser de trace. Pourtant, loin des manies citadines de tout chiffrer et consigner, il existe encore dans les arrière-pays des personnes pour qui le passage de l'année ne signifie rien. Pour peu, elles ne sauraient même pas l'année de leur propre naissance, la date figurant sur leur pièce d'identité ne référant qu'à un acte administratif effectué presque à contrecœur par un père ou un oncle à qui l'on aurait signalé qu'il est obligatoire. Dans ces milieux-là, on compte le temps à partir d'un événement, heureux ou malheureux, qui aurait marqué la communauté. Il y aurait l'année où la gamine est tombée dans le ruisseau, l'année où la vache a vêlé, l'année du tremblement de terre, l'année des sauterelles, l'année de la tempête ou l'année sans hiver.
Qu'aura été pour nous l'année 2014 ? L'année de la suspecte montée en puissance du militarisme islamique. Et l'année sans président de la République. Ainsi s'achève-t-elle, avec ce vide scandaleux qui se perpétue à la tête de l'État. Avec, surtout, le désarroi d'ignorer le sort d'une trentaine de soldats et gendarmes libanais pris en otage de la manière la plus rocambolesque par une bande d'égorgeurs qui prônent le retour au degré zéro de l'humanité.
De quoi demain sera-t-il fait, entre une horloge climatique qui s'affole et un monde qui se déshumanise, dominé par les technologies ? Aux excès répondent d'autres excès. Il ne restera de boussole que le cœur. Préservons notre capacité d'aimer.

À la une

Retour au dossier "Le Liban en 2014"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Rencontres

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.