X

À La Une

L'EI se fend d'une publication en français

Dans la presse

Après "Dabiq", "Dar al-Islam"...

OLJ
26/12/2014

Pour Noël, le groupe État islamique, qui s'est emparé de larges pans de territoire en Syrie et en Irak, s'est fendu d'une nouvelle publication en ligne. Après "Dabiq", le magazine du groupe jihadiste en anglais, l'EI a mis en ligne une publication intitulée "Dar al-Islam", 15 pages de propagande en français, rapporte Le Figaro.
Comme "Dabiq", "Dar al-Islam" est produit par une agence multimédia baptisée "Le centre médiatique al-Hayat" et fondée en mai dernier. Il est agrémenté de photos, truffé de fautes d'orthographe et de versets du Coran.

Dans son introduction, "Dar al-Islam" indique que "c'est avec une grande joie et une immense allégresse que nous sommes les témoins d'une nouvelle ère pour la communauté de Mouhammad (paix et bénédictions à lui). Le sang des martyrs, les larmes des pieux et l'encre des sages n'ont pas coulé en vain, le Califat a été restauré par un petit groupe de croyants et la bannière a été maintenue bien haute malgré les épreuves, les tempêtes, les trahisons".

Il est également précisé que le magazine se nomme "Dar el-Islam" "pour ce (sic) rappeler cet immense bienfait qu'est celui de vivre sous la loi d'Allah, au milieu des croyants. Et pour rappeler à ceux qui n'ont pas accompli l'obligation d'émigrer de la terre de mécréance et de guerre vers celle de l'Islam qu'ils sont en
immense danger dans ce monde et dans l'autre". Pour enfoncer le clou, dans un message qui semble adressé aux éventuels candidats francophones au jihad, est encore rappelée, un peu plus loin, "l'obligation d'émigrer de la terre de mécréance et de guerre vers celle de l'Islam".

A la mi-décembre, France Info rapportait que depuis le 1er janvier 2014, le ministère français de l'Intérieur a enregistré une hausse de 116% des départs d'apprentis-jihadistes pour combattre en Syrie ou en Irak.

 

(Repère : Jihadistes français en Syrie et en Irak : tous les chiffres)

 

L'on peut lire, ensuite, que le "tawhid (croyance en un dieu unique et premier pilier de l'islam, ndlr) est la première condition de la victoire". Il est également fait référence aux "croisés", qualifiés d' "idolâtres" car ils "adorent la croix et attribuent un enfant au Seigneur des cieux et de la terre".

"Allah a jeté l'effroi dans leur cœur et ils sont terrorisés par le retour du Califat et la bannière noire du Tawhid qui bientôt flottera sur La Mecque, Médine, Baghdâd (sic), Constantinople jusqu'à Rome si nous préservons le bienfait du Tawhid en l'apprenant, le pratiquant et combattant pour l'établir".

Le magazine comporte également un article intitulé l'"État islamique étend son territoire", illustré de photos en couleurs montrant des combattants de l'EI en Libye ou encore dans le Sinaï. Dans un autre article, non signé comme les autres, l'auteur présente la monnaie mise en circulation par le groupe jihadiste dans les zones qu'il contrôle en Syrie et en Irak.


Dans son édition d'octobre, le magazine de propagande "Dabiq" se targuait d'avoir rétabli l'esclavage, en offrant comme butin de guerre à ses combattants des femmes et enfants yazidis. "Dabiq" expliquait que "les gens du Livre" (adeptes des religions monothéistes comme les chrétiens et les juifs, NDLR) peuvent échapper à ce sort en versant une taxe ou en se convertissant, mais que cette dérogation ne s'applique pas aux Yazidis, qui tirent les origines de leur foi dans le mazdéisme né en Iran il y a près de 4 000 ans.

 

Lire aussi

« Jilan s'est entaillé les poignets et s'est pendue ; elle était très belle... »

Quelles sont les principales sources de financement de l'État islamique ?

Des jihadistes français brûlent leur passeport devant la caméra

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

DANS PEU... ILS VONT NOUS DÉBITER DES POÈMES SUR COMMENT ON ÉGORGE... EN FRANçAIS !

Remy Martin

Tout ce que ces fous de Dieux, et leur semblables a divers degres, vont reussir a faire c'est dicrediter irremediablement une des plus grandes religions de l'histoire. A moins que ca ne soit deja fait. Malheureux a dire, mais necessaire.

Halim Abou Chacra

Si cette communauté internationale n'était pas de merde, conduite par l'un des chefs d'Etat les plus lâches de l'histoire, Barack Hussein Obama, elle ferait immédiatament ces monstres "ce" rappeler que leur place est le fond des enfers.

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Les Iraniens sont-ils allés trop loin ?

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants