Rechercher
Rechercher

À La Une - France

La neuvième demande de libération de Georges Ibrahim Abdallah rejetée

Sit-in des amis de Georges Abdallah devant l'ambassade de France à Beyrouth.

La demande de libération de Georges Ibrahim Abdallah a été de nouveau déclarée irrecevable mercredi 5 novembre 2014 par la justice française au motif qu'il n'avait pas fait préalablement l'objet d'un arrêté d'expulsion. Photo d'archives REUTERS/Robert Pratta

L'ancien militant révolutionnaire libanais Georges Ibrahim Abdallah, en prison depuis trente ans en France, a vu mercredi sa demande de libération rejetée une nouvelle fois, la neuvième, par le tribunal d'application des peines de Paris. Son avocat a dénoncé une décision sous influence politique.

Arrêté à Lyon le 24 octobre 1984, l'ex-chef des Fractions armées révolutionnaires libanaises (FARL) avait été condamné à perpétuité pour complicité dans les assassinats, en 1982 à Paris, de deux diplomates, l'Américain Charles Robert Ray et l'Israélien Yacov Barsimantov. Il a, depuis, présenté neuf demandes de libération conditionnelle, toutes rejetées. En 2012, une décision favorable avait été rendue par le juge d'application des peines, puis en appel, mais la Cour de cassation avait finalement déclaré la demande irrecevable.

Cette fois encore, la demande a été déclarée irrecevable au motif que Georges Ibrahim Abdallah n'avait pas fait préalablement l'objet d'un arrêté d'expulsion.

 

(Pour mémoire : La justice française étudie de nouveau la libération de Georges Ibrahim Abdallah)

 

En 2013, son avocat Jean-Louis Chalanset avait demandé à Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieur, de prendre un arrêté d'expulsion contre le ressortissant libanais pour permettre sa libération, mais la requête était restée sans réponse.

Au Liban, plusieurs personnes réclamant la libération de George Ibrahim Abdallah ont organisé un sit-in devant l'ambassade de France à Beyrouth qui a entrainé de gros embouteillages. Plusieurs manifestations du genre ont lieu depuis plusieurs années en France et au Liban. Le 25 octobre, environ 300 personnes avaient réclamé sa libération devant sa prison à Lannemezan (Hautes-Pyrénées).

Pour Me Chalanset, "l'atteinte à la séparation des pouvoirs est flagrante". "Le pouvoir exécutif empiète sur la justice, qui a estimé qu'il pouvait bénéficier d'une libération conditionnelle s'il était expulsé", a-t-il ajouté. Pour lui, "une nouvelle fois, les États-Unis ont imposé au gouvernement français leur volonté de se venger".

Le tribunal a également rejeté la demande de bénéficier d'une année probatoire, préalable à une libération. Compte tenu des risques d'assassinat qui pèsent sur Georges Ibrahim Abdallah en France, cette année aurait pu être effectuée au sein d'un établissement pénitentiaire plutôt qu'en régime de semi-liberté ou sous surveillance électronique, a expliqué Me Chalanset. Mais le tribunal a estimé que Georges Ibrahim Abdallah n'avait pas présenté de projet à l'appui de sa demande.

 

Pour mémoire

Georges Ibrahim Abdallah entame sa 30e année en prison

 


L'ancien militant révolutionnaire libanais Georges Ibrahim Abdallah, en prison depuis trente ans en France, a vu mercredi sa demande de libération rejetée une nouvelle fois, la neuvième, par le tribunal d'application des peines de Paris. Son avocat a dénoncé une décision sous influence politique.
Arrêté à Lyon le 24 octobre 1984, l'ex-chef des Fractions armées révolutionnaires...

commentaires (2)

Normal! La france exécute desormais les ordres de tel aviv... quand meme (dixit le pseudo socialiste valls qui est judéo-sionite par sa femme). Sa décision et son autorité redeviendront un jour libres lorsque le bon peuple français en prendra bien conscience. c'est cyclique pour les mauvais feujs qui ont toujours répété les meme erreurs et obtenu donc les memes conséquences. Certains appellent ça, le Karma! Notre compatriote est un prisonnier politique et d'opinion dans un pays qui se reclame des droits de l'homme (rire). Honte à la france! Qu'elle ne s'hasarde plus à donner des leçons de moral et de démocratie au pays du 1/3 monde. Ses représentants ne méritent à leur passage que oeufs et tomates pourris de la part des Libanais. Courage Georges, tes compatriotes t'aiment et t'attendent en héro.

Ali Farhat

23 h 45, le 05 novembre 2014

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Normal! La france exécute desormais les ordres de tel aviv... quand meme (dixit le pseudo socialiste valls qui est judéo-sionite par sa femme). Sa décision et son autorité redeviendront un jour libres lorsque le bon peuple français en prendra bien conscience. c'est cyclique pour les mauvais feujs qui ont toujours répété les meme erreurs et obtenu donc les memes conséquences. Certains appellent ça, le Karma! Notre compatriote est un prisonnier politique et d'opinion dans un pays qui se reclame des droits de l'homme (rire). Honte à la france! Qu'elle ne s'hasarde plus à donner des leçons de moral et de démocratie au pays du 1/3 monde. Ses représentants ne méritent à leur passage que oeufs et tomates pourris de la part des Libanais. Courage Georges, tes compatriotes t'aiment et t'attendent en héro.

    Ali Farhat

    23 h 45, le 05 novembre 2014

  • Laissez ce terroriste croupir en prison. Y en a assez de terroristes qui se baladent au Liban, pas besoin d'en rajouter...

    IMB a SPO

    19 h 40, le 05 novembre 2014

Retour en haut