X

Moyen Orient et Monde

Attaques au Canada : le manuel du jihadiste individuel appliqué à la lettre

Terrorisme

Tous les députés et les membres du gouvernement rendent un vibrant hommage au chef de la sécurité du Parlement ; la communauté musulmane canadienne craint un amalgame.

OLJ/AFP
24/10/2014

Abattre par surprise un soldat en faction devant un monument, renverser en voiture des militaires au bord d'une route : les deux Canadiens passés à l'action cette semaine ont appliqué à la lettre les consignes d'el-Qaëda.
Depuis plusieurs années le mouvement fondé par Oussama ben Laden exhorte, à longueur d'articles ou de vidéos sur Internet, ses recrues et ses volontaires à passer à l'action sans attendre, sans ordres précis, sans organisation pour les entraîner ou les soutenir, glorifiant à l'avance ces « héros du jihad individuel ». Avant l'ouverture du front syrien, il était devenu difficile et dangereux de rejoindre une « terre de jihad », où les infrastructures des organisations radicales, prises pour cibles par les drones américains, peinaient à accueillir les volontaires venus du monde entier. Dès l'automne 2010, dans le magazine jihadiste en anglais Inspire qu'il publie depuis le Yémen, le converti américain Adam Gadahn (dit « Azzam l'Américain ») évoquait « les devoirs du jihad individuel ». Un peu plus tard, dans une vidéo intitulée Vous n'êtes responsables que de vous-mêmes, il lançait : « Les musulmans en Occident doivent savoir qu'ils sont parfaitement positionnés pour jouer un rôle décisif dans le jihad contre les sionistes et les croisés. Alors, qu'attendez-vous ? »


En outre, les magazines jihadistes en ligne ont multiplié les recettes de fabrication artisanale de bombes « Comment en faire une dans la cuisine de votre mère ») et les listes de cibles, au premier rang desquelles figurent systématiquement les militaires occidentaux, suivis des hommes politiques et des lieux de pouvoir symboliques aux États-Unis et chez leurs alliés. Contre elles, tout est bon : leur tirer dessus à l'arme de guerre ou de chasse, les poignarder, poser des bombes artisanales, répandre du poison, utiliser voiture ou camion comme arme.

 

(Lire aussi : Le Canada enquête sur 80 jihadistes présumés revenus de zones de guerre)

 

Difficiles à neutraliser
Dans le neuvième numéro d'Inspire, en mai 2012, l'idéologue d'el-Qaëda Abou Moussab al-Souri signe un article intitulé « Expériences jihadistes : les principales cibles du jihad individuel ». Il liste, par ordre décroissant de priorité, ce à quoi les loups solitaires islamistes devraient s'attaquer. D'abord, les « principales personnalités politiques menant la campagne contre l'islam », puis « les grandes cibles économiques », avant « les bases et casernes militaires ». « Le moujahid doit pratiquer le jihad individuel là où il vit et réside, sans avoir à affronter les épreuves du voyage vers les terres où le jihad est possible, ajoute-t-il. L'ennemi est partout. »
Par ailleurs, il y a quelques semaines, l'État islamique a lui aussi lancé un appel aux musulmans à tuer des citoyens, notamment américains et français, des pays formant la coalition internationale pour combattre le groupe jihadiste en Irak et en Syrie.


Au Canada, la mort des deux militaires pose beaucoup d'interrogations sur les motivations, encore mal cernées, des assaillants. Les deux avaient épousé les thèses jihadistes et étaient sur la liste des 90 individus classés à risque par les services de renseignements. Tous deux avaient été privés de leur passeport pour éviter de rejoindre les combattants jihadistes au Moyen-Orient. Michael Zehaf-Bibeau a la personnalité plus proche du délinquant que du véritable jihadiste. Ce jeune Québécois a eu des démêlés avec la justice, sans verser toutefois dans le grand banditisme. Les bribes de portrait données par les médias locaux décrivent un jeune perdu, sans racines familiales solides, et qui se rapproche à un certain moment de la religion.
Pour autant, ces personnes « ne sont jamais seules. Il y a toujours un réseau qui à un moment les entretient », a estimé hier le président français François Hollande, en dénonçant un « acte terroriste odieux » commis « dans un lieu de la démocratie ». La communauté musulmane canadienne craint un amalgame. L'imam Sikander Hasni, de l'association musulmane Kanata, a condamné hier ces attaques en reconnaissant avoir « un rôle à jouer » dès lors qu'« il s'agit de personnes qui épousent des pensées violentes et surtout versent dans la radicalisation violente ».

 

(Pour mémoire : Un jeune jihadiste canadien tué en Syrie)

 

Ne pas céder à la menace
De leurs côté, à l'unisson, tous les députés et les membres du gouvernement ont rendu un vibrant hommage au chef de la sécurité du Parlement, Kevin Vickers, qui a abattu la veille à quelques mètres de la bibliothèque du Parlement Michael Zehaf-Bibeau, le tueur d'un soldat, jeune père de 24 ans. Après une prière, les élus ont entonné l'hymne national et observé une minute de silence à la mémoire des deux militaires tués, à Ottawa hier, le caporal Nathan Cirillo, et lundi, à Saint-Jean-sur-Richelieu près de Montréal, l'adjudant Patrice Vincent, 53 ans. Les deux jeunes assaillants sont « nés et (ont été) élevés dans ce pays pacifique », a déclaré le Premier ministre Stephen Harper devant les députés à la Chambre, qui ont repris hier leurs travaux, bien décidés à ne pas céder à la menace « terroriste » intérieure.

 

Lire aussi
Au Canada, un imam se dit menacé par l'Etat islamique

Repère

Jihadistes français en Syrie et en Irak : tous les chiffres

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

On dirait le même manuel des "fous d'allâh" de Khomeïnéh !

Sabbagha Antoine

Le pardon ne sert à rien parfois . Il faut être strict avec les fous de la religion et les punir .On applaudit Kevin Vickers.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

C'EST LE RISQUE D'INTRODUIRE LES LOUPS DANS LES BERGERIES !

Georges MELKI

« Les musulmans en Occident doivent savoir qu'ils sont parfaitement positionnés pour jouer un rôle décisif dans le jihad contre les sionistes et les croisés. Alors, qu'attendez-vous ? » Musulmans...sionistes...croisés...qu'ont ils en commun? La religion issue d'Abraham, personnage semi-légendaire qui est probablement le plus grand malfaiteur de l'histoire humaine...il a créé un virus autrement plus mortel et plus difficile à éradiquer que celui d'Ebola!

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

C’est tous les jours dimanche

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants