Dernières Infos

Le Canada enquête sur 80 jihadistes présumés revenus de zones de guerre

AFP
09/10/2014
Le Canada enquête actuellement sur 80 individus revenus récemment de zones de guerre, notamment d'Irak et de Syrie, où ils sont soupçonnés de s'être enrôlés dans des "groupes terroristes", a annoncé mercredi le ministre de la Sécurité publique, Steven Blaney.

"Ces individus dangereux désirent réaliser des actes terroristes et menacent les Canadiens", a expliqué M. Blaney devant le comité parlementaire de la Sécurité publique, au lendemain de l'approbation par le Parlement de la participation du Canada à la coalition militaire en Irak contre les jihadistes du groupe Etat islamique.

A ses côtés, le directeur de l'agence canadienne de renseignement (SCRS) Michel Coulombe a nuancé: ces 80 individus "ne sont pas tous des combattants endurcis revenant d'Irak ou de Syrie".

"Il y a des Canadiens au Pakistan, en Afghanistan, au Yémen, au Liban, dans le Sahel, au Maghreb, qui sont impliqués dans des activités associées au terrorisme: il peut s'agir de récolter des fonds, il peut s'agir de propagande", a précisé le directeur du SCRS.

Relevant que ces 80 individus, des immigrés ou des citoyens canadiens, avaient "violé la loi canadienne", qui pénalise la participation à des activités terroristes à l'étranger, le ministre Blaney a indiqué que la Gendarmerie royale (GRC) "enquête sur eux et cherche à les placer derrière les barreaux, là où est leur place".

"Ces personnes menacent notre sécurité nationale", a-t-il insisté, notant que le gouvernement avait récemment placé le groupe EI sur la liste canadienne des organisations terroristes interdites.

"On (ne) peut pas avoir des électrons libres dans la société canadienne (...) qui basculent vers des idées fanatiques et terroristes et tolérer ça parce que ce sont des menaces ambulantes", a encore déclaré le ministre de la Sécurité publique.

Outre ces 80 individus, M. Blaney a indiqué que 50 autres Canadiens se trouveraient toujours à l'étranger aux côtés de groupes terroristes.

"Les personnes associées à ce groupe barbare (EI) feront face aux conséquences de la loi", a assuré le ministre canadien.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre Amal et le Hezbollah, des conflits latents

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants