X

Moyen Orient et Monde

Investi nouveau président, Ghani appelle les talibans à la paix

Afghanistan
OLJ/AFP
30/09/2014

Le nouveau président afghan Ashraf Ghani a appelé hier les talibans à la paix en succédant à Hamid Karzaï, seul homme à avoir dirigé le pays depuis l'intervention occidentale de 2001, la première transition démocratique d'un pays toujours déchiré par la guerre.
Cette intronisation ouvre la voie à la signature, dès aujourd'hui, de l'accord de sécurité bilatéral (BSA) avec les États-Unis qui devrait permettre à Washington de laisser une force réduite de quelque 10 000 soldats dans le pays après le départ de la majorité des soldats de l'Otan en fin d'année. Lors de sa prestation de serment, Ashraf Ghani a convié les talibans, chassés du pouvoir à la fin 2001 et qui mènent depuis une violente rébellion contre Kaboul et l'Otan, et les autres groupes insurgés à des pourparlers de paix pour mettre fin au conflit. « Pour chacun des griefs des talibans, nous trouverons une solution... Nous demandons aux villageois de demander la paix et aux imams de conseiller les talibans, et s'ils n'écoutent pas, de couper les ponts avec eux », a déclaré M. Ghani. Après la cérémonie, un conseiller de M. Ghani, Daoud Sultanzoy, a confirmé que l'accord BSA serait signé aujourd'hui avec les États-Unis. M. Ghani « avait promis qu'il serait signé le lendemain de son intronisation, et ce sera fait », a-t-il ajouté.
Néanmoins, signe d'une situation toujours instable, l'intronisation de M. Ghani a été accueillie par un nouvel attentat meurtrier des insurgés. « Un kamikaze s'est fait exploser près de l'aéroport tuant quatre personnes et en blessant deux », a déclaré un porte-parole de la police de la capitale, placée sous haute surveillance pour cette investiture suivie par des dignitaires venus des États-Unis, mais aussi de Chine, d'Inde et du Pakistan, des puissances régionales. Le kamikaze « visait des soldats afghans et étrangers », a indiqué de son côté le porte-parole officiel des talibans, Zabiullah Mujahid, en revendiquant ce nouvel attentat dans la capitale.

Lire aussi

La Première dame afghane, une Libanaise ancienne de Nazareth

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants