X

Un monde de solutions (II)

Un robinet intelligent pour lutter contre le gaspillage d’eau

Ressources hydrauliques

Un ingénieur algérien développe un système de mesure détaillée de la consommation, pour responsabiliser le consommateur.

Farouk Djouadi | El Watan pour Sparknews/Algérie
20/09/2014

Mustapha Lakhdari est ingénieur en travaux publics. Mustapha Lakhdari a aussi une passion, le développement de logiciels et de systèmes électroniques. Et sa passion le pousse à participer à des concours scientifiques et techniques. C'est dans le cadre d'un de ces concours, l'Imagin Cup de Microsoft, que Mustapha Lakhdari a présenté, en 2010, sa solution pour économiser l'eau.


Son projet consiste en un compteur installé sur chacun des robinets d'une maison sur lequel s'affiche la consommation d'eau en temps réel. À chaque utilisation, les mesures de consommation de tous les robinets sont transférées sans fil vers un appareil de stockage des données doté d'un logiciel d'analyse de la consommation. Grâce à ce dispositif, l'utilisateur sait combien d'eau il a consommé, à quelle heure et à partir de quel robinet. «Ces statistiques détaillées vont aider l'utilisateur à faire de économies d'eau, parce que le vrai problème est que l'on ne sait pas où on a consommé plus d'eau, dans la cuisine, la salle de bain...», explique M. Lakhdari.

 


En plus de la consommation réelle, le logiciel permet de déterminer le niveau de la consommation idéale (ex: 40 litres par jour dans la cuisine). La consommation idéale est calculée en fonction de plusieurs paramètres dont l'âge et le nombre de personnes dans le ménage, l'emplacement du robinet (douche, lavabo,...) et la situation géographique (le pays et la région). Des informations on n peut plus utiles dans les pas qui, comme l'Algérie, sont en situation de stress hydrique.
Motivé par la 7e place décrochée au concours Microsoft, l'ingénieur se bat pour concrétiser son projet. En juin 2013, il a créé une petite entreprise spécialisée dans les services de l'eau, Goutra (goutte) et essaye d'avancer sur le développement du prototype du robinet intelligent. Mustapha et son «équipe d'amis» devraient finir le prototype vers novembre 2014. Ils y travaillent en collaboration avec une société algérienne spécialisée dans les pièces électroniques. Mais le projet a besoin d'autres partenaires pour entrer en phase de production.

 

L'avenir dans le prix de l'eau
En ce qui concerne la concurrence, le jeune inventeur n'est pas inquiet. Contrairement à son projet, souligne-t-il, les systèmes existants de mesure de consommation en temps réel mettent le compteur avant le robinet. Ces solutions «ne sont pas très efficaces. Elles ne mesurent que la consommation globale du ménage alors qu'il est important de savoir si on a consommé 2 ou 4 litres d'eau pour se laver les mains», souligne Mustapha Lakhdari.
La plupart des solutions existantes sont, en outre, basées sur le principe de la limitation du débit pour freiner la consommation. Le robinet intelligent, lui, ne limite rien. Il donne juste la possibilité au consommateur de contrôler sa consommation en lui fournissant des informations détaillées. «Théoriquement, la solution permettrait de faire entre 30 et 80% d'économie d'eau, mais dans la pratique, cela dépend du comportement des gens», avance Mustapha, qui estime très important de responsabiliser le consommateur.

 

 


Le concept commence à séduire. Goutra est en contact avec deux clients potentiels basés à l'étranger. Des organismes publics, dont le ministère des Ressources en eau, ont affiché leur disponibilité pour accompagner le projet sur le plan communication. Cet intérêt s'explique par le fait que les sociétés de gestion d'eau au niveau des villes communiquent toujours sur le thème des économies d'eau. En attendant du concret, Mustapaha n'a pas omis de protéger son invention en l'enregistrant à l'Institut national de la propriété industrielle (Inapi). La même démarche est engagée auprès d'organismes européens et américains.


Pour l'ingénieur, l'avenir du robinet intelligent en Algérie dépend en fin de compte du prix du m3 d'eau. « Quand la facture d'eau sera plus lourde, les Algériens vont chercher des solutions pour faire des économies », affirme-t-il.

 

(Pour plus d'articles sur des solutions innovantes, cliquez ici !)

 

 

 

À la une

Retour au dossier "Un monde de solutions (II)"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

MAUVAIS SIGNE ! QUAND ON FAIT APPEL À LA MACHINE INTELLIGENTE... C'EST QU'ON N'EST PAS INTELLIGENT.
ICI AUSSI LES SUCEURS DE SANG TROUVENT À FAIRE !

M.V.

Quand l'on a pas d'eau comme à Beyrouth ...! sur quels robinets de la maison .... devons nous placer le compteur...?

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Des législatives internes et des enjeux externes

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

Douze à l’heure

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.