Rechercher
Rechercher

À La Une - Dans la presse

Quand un chef de protocole belge arrache le niqab d'une princesse qatarie...

Archives AFP

En tant que chef du protocole de la ville de Bruxelles, Jean-Marie Pire a pour mission d'accueillir les invités de marque de la capitale belge et de faire ce qui doit l'être pour que lesdits invités soient traités au mieux lors de leur visite.

Jeudi passé, M. Pire a dérapé.

La Libre Belgique rapporte en effet, citant "Het Laatste Nieuws", que la semaine dernière, M. Pire a eu un accrochage avec des femmes en niqab rue de la Violette, dans le centre de Bruxelles. A ces trois femmes qui lui demandaient, en anglais, le chemin de la Grand-Place, M. Pire, excédé par les visages voilés, a répondu : "Je ne parle pas aux gens dont je ne peux voir le visage".

Par cette réponse, a-t-il précisé à la presse belge, "je voulais clairement leur faire comprendre que le port du niqab était interdit en Belgique".

Son interlocutrice n'ayant apparemment que faire des remarques de M. Pire, celui-ci, pris d'un coup de colère, lui a retiré son voile. "Je n'aurais pas dû faire cela, je le reconnais, mais ce qu'elle faisait n'était pas légal non plus."

Ce n'est qu'après son geste que le chef du protocole a découvert que la femme dévoilée par ses soins avait le rang de princesse qatarie.

Les détails dans La Libre Belgique

 

Lire aussi

En France, le port du voile à la plage provoque l'ire d'une parlementaire

Le prince saoudien braqué à Paris serait un proche de Saad Hariri

 

 

 

 

 

 

En tant que chef du protocole de la ville de Bruxelles, Jean-Marie Pire a pour mission d'accueillir les invités de marque de la capitale belge et de faire ce qui doit l'être pour que lesdits invités soient traités au mieux lors de leur visite.
Jeudi passé, M. Pire a dérapé.
La Libre Belgique rapporte en effet, citant "Het Laatste Nieuws", que la semaine dernière, M. Pire a eu un...
commentaires (4)

Ce monsieur a fait ce que beaucoup (dont moi) ont envie de faire. Ces bédouins nous imposent leurs lois chez eux, ils doivent respecter les nôtres chez nous. C'est tout. Que la bédouine soit princesse ou pas.

Robert Malek

21 h 34, le 19 août 2014

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Ce monsieur a fait ce que beaucoup (dont moi) ont envie de faire. Ces bédouins nous imposent leurs lois chez eux, ils doivent respecter les nôtres chez nous. C'est tout. Que la bédouine soit princesse ou pas.

    Robert Malek

    21 h 34, le 19 août 2014

  • BEN.. BEN... SON NOM EST EN TOUT CAS "PIRE" ! MAIS SAVAIT-IL SI CES VOILÉES ÉTAIENT DES FEMMES OU DES TERRORISTES CAMOUFLÉS ? SI LES EUROPÉENNES VONT EN ARABIE, DANS LA PLUPART DES PAYS DU GOLFE OU EN IRAN ELLES SONT OBLIGÉES DE SE VOILER... ALORS QUAND LEURS FEMMES VIENNENT EN EUROPE QU'ELLES SE DÉVOILENT...

    LA LIBRE EXPRESSION PARLE AU PEUPLE.

    11 h 43, le 19 août 2014

  • Il faut un peu de sérieux et de civilité quand même lorsqu'on visite un pays ! Princesse ou duchesse ou "simplesse", cette femme devait respecter la loi du pays qu'elle visitait tirant son niqb ou alors ne pas le visiter. Tout simplement.

    Halim Abou Chacra

    10 h 25, le 19 août 2014

  • Enfin monsieur le belge...votre geste est déplacé...Les princesses qatari ont le droit d'être des esclaves comme les autres ...par contre les hommes qatari..., rentrent à l'hôtel en habit traditionnel et ressortent en costume cravate....!

    M.V.

    09 h 37, le 19 août 2014

Retour en haut