Rechercher
Rechercher

Entrevue

Mokbel à « L’OLJ » : Aucune coordination entre l’armée et le Hezbollah à Ersal

Trois questions au vice-Premier ministre et ministre de la Défense

Le ministre libanais de la Défense, Samir Mokbel.

Peut-on considérer désormais que la vague du fondamentalisme régional a atteint le Liban ?

Il est clair que non. Il n'y a pas de takfiristes au Liban, à l'exception de quelques cellules, qui ne constituent pas des réseaux en bonne et due forme. L'armée et les Forces de sécurité intérieure combattent, ou, pour être plus précis, contrôlent et contrent, avec fermeté, intelligence et sévérité, tout ce qui pourrait être assimilé au takfirisme. Mais malheureusement, les soi-disant informations véhiculées par les médias exagèrent la réalité au point parfois de la déformer. Par exemple, il a été rapporté que 6 000 ou même 20 000 éléments takfiristes se trouvent actuellement à Ersal. Le chiffre mentionné lors de la réunion du conseil central de sécurité ce soir (hier) ne dépasse pas les 2 500 dans toute la région de Ersal...

Pourtant, le commandant en chef de l'armée a mis en garde contre « un grave danger que d'aucuns tendent à minimiser ». Vous semblez contrebalancer ses propos

Je ne dis pas qu'il ne faut pas s'inquiéter. Au contraire, l'inquiétude est nécessaire pour prendre ses précautions. Je dis simplement qu'il ne faut pas paniquer, parce que l'armée et les FSI ont la situation sous contrôle. Tout est sous contrôle et tous travaillent.


Tous, y compris le Hezbollah ? Jusque-là, le parti chiite n'avait pas caché sa coordination avec les services de sécurité dans la lutte contre le terrorisme...

Dire que le Hezbollah et l'armée coordonnent entre eux est faux. L'armée et les FSI d'ailleurs ont leurs services de renseignements, leurs informateurs et leurs bases de données propres et autonomes. S'agissant précisément des combats à Ersal, la mention même du Hezbollah est hors de propos. Je l'ai dit lors de la conférence de presse à l'issue de la réunion sécuritaire, et je le répète : l'armée, soutenue par les FSI, est seule à combattre les terroristes à Ersal et aucun compromis n'est envisageable sous couvert ou au détriment de l'armée.


Lire aussi

L'armée entre en guerre contre les islamistes à Ersal

Est-il déjà trop tard ?, l'éditorial de Nagib Aoun

Une bataille qui s'annonce longue et coûteuse..., l'éclairage de Jeanine Jalkh


Peut-on considérer désormais que la vague du fondamentalisme régional a atteint le Liban ?
Il est clair que non. Il n'y a pas de takfiristes au Liban, à l'exception de quelques cellules, qui ne constituent pas des réseaux en bonne et due forme. L'armée et les Forces de sécurité intérieure combattent, ou, pour être plus précis, contrôlent et contrent, avec fermeté, intelligence et...

commentaires (3)

D'AUTRES INVITENT.... D'AUTRES SONT TUÉS... D'AUTRES FESTOIENT... L'HYSTÉRIE S'EST EMPARÉ DE TOUT ET DE TOUS !!!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

14 h 06, le 04 août 2014

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • D'AUTRES INVITENT.... D'AUTRES SONT TUÉS... D'AUTRES FESTOIENT... L'HYSTÉRIE S'EST EMPARÉ DE TOUT ET DE TOUS !!!

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    14 h 06, le 04 août 2014

  • ..."l'armée et les FSI ont la situation sous contrôle..." ? Et malgré cela 10 soldats ont perdu la vie en 48heures...Alors, quel contrôle, expliquez-nous et quand nos "responsables" arrêteront-ils de nous prendre pour des imbéciles ? Faudrait, ces "responsables", tous les entasser dans ces bus populaires de transports bien confortables et les amener passer quelques jours à Ersal, pour qu'ils goûtent eux-mêmes à la "situation sous contrôle". Ensuite, s'il vous plait, donnez-leur en urgence des cours intensifs de: civisme,patriotisme,conscience professionnelle et aussi des rudiments de psychologie avant qu'il ne soit trop tard pour notre pauvre Liban! Irène Saïd

    Irene Said

    10 h 13, le 04 août 2014

  • "Dire que le hézébbb et l'armée coordonnent entre eux est faux. La mention même de ce hézébbb est hors de propos. L'armée est seule à combattre à Ëérsééél et aucun compromis n'est envisageable sous couvert ou au détriment de l'armée."! Il prend carrément les Libanais, surtout les Sunnites d'entre eux, pour des Niais.... ce "méëbîl ministré" !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    03 h 46, le 04 août 2014