Rechercher
Rechercher

Irak

Les chrétiens de Mossoul leurrés par l’indulgence feinte des jihadistes

Les combattants de l'État islamique ont pris hier le contrôle du monastère antique de Mar Behnam.

Des Irakiens qui ont fui les violences qu’ils subissaient dans le nord de Mossoul prient dans une église de Qaraqosh. Safim Hamed/AFP

Les chrétiens de la ville irakienne de Mossoul ont été induits en erreur par les jihadistes de l'État islamique (EI), les nouveaux maîtres des lieux leur ayant accordé dans un premier temps une paix relative avant de les contraindre à fuir en les menaçant de mort.


Ce changement d'attitude des insurgés sunnites, qui ont pris le contrôle de la deuxième ville d'Irak le mois dernier, pourrait signifier que le groupe se sent maintenant suffisamment en confiance pour imposer ses règles extrémistes. « Nous avons été leurrés, car au début ils ne nous ont pas menacés, mais une fois installés ils ont commencé à nous imposer leurs lois terroristes », explique le père Emmanuel Kelou, qui était à la tête de l'Église de Mossoul, une ville de 2 millions d'habitants, et qui s'occupe maintenant des chrétiens qui ont trouvé refuge à Qaraqosh, à environ 30 km de là. Certains chrétiens étaient même revenus chez eux après la prise de contrôle de la ville lors d'une offensive fulgurante lancée par les insurgés le 9 juin, rassurés par une quasi-absence d'attaques contre leurs coreligionnaires restés sur place. Le 14 juillet, deux religieuses et trois orphelins ont été libérés à Mossoul après avoir été enlevés deux semaines plus tôt, un geste laissant espérer des relations plus pacifiques entre chrétiens et islamistes.

 

(Pour mémoire : A quelques km de Mossoul, les chrétiens irakiens pris au piège se terrent)

 

Mais quelques jours plus tard, les chrétiens ont dû fuir la ville en masse après un ultimatum de ce groupe ultraradical leur donnant jusqu'au 19 juillet pour quitter les lieux. L'EI avait appelé « les chrétiens à se convertir à l'islam ou à payer une taxe spéciale, ou à défaut à quitter la ville (...) après quoi leurs maisons appartiendraient à l'État islamique », a expliqué Mgr Sako. Le texte de l'EI les menaçait de mort s'ils ne partaient pas. Pour des observateurs, l'expulsion des chrétiens correspond à l'objectif proclamé par l'EI de créer un État islamique dans les territoires qu'il a conquis, mais le groupe a vraisemblablement préféré attendre de consolider ses positions avant de franchir de nouvelles étapes.

 

(Lire aussi : HRW : Les jihadistes irakiens veulent "éradiquer" les minorités dans la région de Mossoul)

 

« Organisation absolutiste »
Selon les experts, l'attitude plus modérée à Mossoul de l'EI, connue pour ses exécutions de masse, crucifixions, vidéos et photos sanglantes publiées sur la Toile, est peut-être également une façon de ne pas s'aliéner les autres groupes d'insurgés sunnites. Des membres de l'ex-parti Baas de Saddam Hussein, dont faisait alors partie le vice-Premier ministre irakien Tarek Aziz, de confession chrétienne, combattent les forces gouvernementales aux côtés de l'EI. « Compte tenu du comportement du groupe ailleurs, et dans le passé, le choix laissé aux chrétiens de prendre la fuite pourrait être considéré comme une légère modération » de leur attitude, estime Charles Lister, un expert du Brookings Doha Center. « L'EI sera toujours une organisation austère et absolutiste, mais en fonction des dynamiques au sein du soulèvement sunnite en Irak, cela fait sens qu'il accepte des compromis à la marge pour éviter de créer des tensions sociales inutiles », a-t-il ajouté.
Mais reste à savoir jusqu'où ira l'EI dans l'application de son interprétation rigoriste de l'islam maintenant qu'il commence à se sentir plus fort dans les zones qu'il contrôle.

 

(Reportage : La mort ou la fuite, le dur choix des chrétiens de Mossoul)

 

« Menaces intolérables »
L'EI est d'ailleurs revenu à la charge hier, prenant le contrôle du monastère antique de Mar Behnam abritant une petite communauté de moines syriaques-catholiques près de Qaraqosh et leur ont enjoint de quitter les lieux, selon des témoins et un religieux. Selon un membre du clergé syriaque, les moines ont demandé de pouvoir conserver certaines reliques du monastère, mais les jihadistes leur ont ordonné de quitter les lieux à pied et sans rien emporter. D'après des habitants chrétiens de la ville, les moines ont marché plusieurs kilomètres avant d'être pris en charge par des peshmerga kurdes qui les ont conduits vers Qaraqosh.
Dans ce contexte, Paris a condamné hier les « menaces intolérables » de l'EI contre les chrétiens en Irak et s'est dit « mobilisé pour que les droits des communautés chrétiennes d'Orient soient respectés ». De son côté, l'Organisation de la coopération islamique (OCI), qui représente 57 pays musulmans, a dénoncé hier « comme un crime intolérable » la persécution des chrétiens en Irak et offert son assistance aux déplacés.

Lire aussi

Hani Fahs : L'expulsion des chrétiens de Mossoul est une tragédie humaine

Geagea condamne les attaques contre les chrétiens d'Irak

Le Cemo dénonce la « barbarie de l'État islamique »

 

Eclairage
C'est quoi au juste un État islamique ?, l'article d'Anthony Samrani


Les chrétiens de la ville irakienne de Mossoul ont été induits en erreur par les jihadistes de l'État islamique (EI), les nouveaux maîtres des lieux leur ayant accordé dans un premier temps une paix relative avant de les contraindre à fuir en les menaçant de mort.



Ce changement d'attitude des insurgés sunnites, qui ont pris le contrôle de la deuxième ville d'Irak le...

commentaires (9)

C'est pas des cons quand même !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

00 h 54, le 23 juillet 2014

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • C'est pas des cons quand même !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    00 h 54, le 23 juillet 2014

  • Une estimation récente donnait à plus de 90 millions le total de chrétiens morts pour leur foi depuis le supplice de Paul. Soit le plus lourd tribu payé par des fidèles à leur religion. Avec plus de 2,5 Millions de morts, tous Chrétiens, les dirigeants soudanais échappaient aux accusations de génocide en permettant la scission du Sud Soudant. Il faut toutefois constater que sur les 20 dernières années l’intolérance a été plus forte en terre d’islam qu’ailleurs, provoquant un départ massif des chrétiens d’Egypte, Irak Syrie Pakistan Iran etc … Ce qui se passe à Mossoul n’est pas Nouveaux sa particularité tiens au caractère ouvertement affiché de la persécution et de la menace. De par la gestion inégalitaire et discriminatoire de Maliki sur les 3 dernières années et l’anéantissement des fondements de l’état qui en résulte toute action militaire ou diplomatique perd son caractère déterministe. D’où la retenue et l’indécision des dirigeants occidentaux sur l’Irak à commencer par Barak Obama hésitant sur de nombreux sujets depuis si longtemps et… rattrapé par les événements. La Solution ne peut venir que des instances religieuses et autres théologiens du monde Musulman qui se doivent de dénoncer le Caractère barbare rétrograde et inhumain de l’Etat islamique. On les entend si peu... Les chrétiens ont Choisit le Kurdistan comme terre d’asile ou cette armée Kurde à forte mixité gage de son laïcisme les accueille dans ce qu’ils espèrent être leur dernière exode

    Hallak Andre

    00 h 28, le 23 juillet 2014

  • UNE FOIS LEUR RÔLE JOUÉ... LEURS INSTIGATEURS SE DÉBARASSERONT DE CES HUMANOÎDES !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    18 h 09, le 22 juillet 2014

  • Je me demande si les Américains se rendent compte qu'ils sont responsables de tous les malheurs qui se sont abattus sur la région, en particulier en Iraq...Ils ont bien travaillé, les Amerloques! Quelle bande de criminels!

    Georges MELKI

    17 h 28, le 22 juillet 2014

  • Vraiment on se croirait à l’âge de pierre avec des islamistes sauvages n’ayant jamais connu ni le pardon ni la civilisation .

    Sabbagha Antoine

    15 h 01, le 22 juillet 2014

  • Aussi crétine cette poussée jihadiste, que celle de l'Inquisition chréti(en)ne.

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    11 h 03, le 22 juillet 2014

  • Tout ce que font les jihadistes avec les chrétiens est basé sur, et justifié par, le verset 29 de la Sourate 9(At-Tawba), qui dit exactement ceci: "Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humiliés". Cessons de raconter des histoires inutiles: la conduite des jihadistes est strictement conforme aux injonctions de leur "Livre Saint"...

    Georges MELKI

    10 h 32, le 22 juillet 2014

  • Que l’on regarde 1 peu de + près cette, malgré tout, classe sociale "islamiste". Elle le mérite, cette gaucho-droite fanatisée si mal aimée. Rendons justice à cette "élite!" petite-bourgeoise pseudo-ralliée au peuple et pour cela haïe à droite pour hétérodoxie et vilipendée à gauche eu égard à sa funeste fumisterie. Car ces intégristes sont des sectaires, i.e. qu'ils sont en désaccord avec leur milieu d'origine. Ils seront donc récusés par la "petite" bien-pensance dont ils sont issus, et moqués dans les beaux quartiers. Le peuple vrai qui se demande si ce sont de la Taämïyâh, du Hommoss et/ou du Foûl, ne saura aucun gré à ces transfuges en qui il ne verra que des fondamentalistes persuadés que leur bonne conscience peut leur servir à être dédouanés. Et ils seront stigmatisés par la base populaire et sifflés ! On aurait pu, oxymore aidant, les qualifier de petits-bourgeois tout juste pseudos-révoltés ; mais intrinsèquement si conVentionnels. Des paradoxaux entre 2 classes ou 2 chaises branlantes de brocanteurs, donc ambigus, qui finissent toujours par servir la chôrbah de äadaSS ou de lentilles aux vrais Riches ! Ce qui n’est pas si gratifiant que ça. Il est à noter qu'il existe des variantes qui provoquent, toutes, le même…. mépris : la "Brâd Fraktion" de ces minorisés qui passent leurs vacances en sœur-syrie, la "Gauche-Arack" de ces campagnards plutôt rétrogrades progressisto-archaïques, et la "Droite-Extrême" à Késchék Oranginé, les + aigris par contre ces derniers !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    06 h 40, le 22 juillet 2014

  • Et alors? Pas de manifs anti-terroristes pour defendre les chretiens d'Iraq? Ou sont les grands donneurs de lecons?? Quelle blague! Quelle misere!

    IMB a SPO

    01 h 52, le 22 juillet 2014