X

Économie

Tourisme : l’Europe gagne du terrain

Liban - Enquête

Très apprécié des Libanais, le binôme Grèce-Turquie demeure indétrônable. Mais de plus en plus de destinations européennes font le buzz. Retour sur les tendances 2014.

11/07/2014

Un peu partout le long des principaux axes routiers du pays, des panneaux publicitaires d'un nouveau genre se multiplient à vue d'œil depuis de nombreux mois. Ils font en effet la promotion de destinations qui ne sont ni des valeurs sûres comme Marmaris, Bodrum ou encore Mykonos, ni des classiques exotiques, comme le Sri Lanka ou les Seychelles.
Ces réclames, qui vantent plutôt les charmes de Dubrovnik, de Rome ou de Barcelone, s'inscrivent dans une nouvelle tendance amorcée depuis quelques années : l'Europe à prix accessible.

« L'explosion du low-cost a changé la donne. De nombreuses liaisons à prix abordables ont été inaugurées au cours des cinq ou six dernières années », explique un professionnel. Pegasus, Vueling, Air Baltic ou encore Air Méditerranée figurent parmi ces compagnies à bas coût ou charter qui permettent aujourd'hui aux touristes libanais de se rendre en direction du Vieux Continent sans se ruiner.

Une tendance renforcée, souligne Maud Nakhal, directrice de l'agence éponyme, par la mise en place de vols directs vers des destinations qui étaient par le passé mal ou pas du tout desservies. « Depuis que nous proposons des vols directs trois fois par semaine entre le Liban et la Croatie, la tendance est clairement à la hausse. Et que dire de Barcelone, directement desservie (la ligne a été inaugurée en juin 2013), également à raison de trois vols par semaine ? » relève-t-elle.

Pour Zeina Sargi, responsable de l'agence Rio Travel, la Croatie, l'Italie ou encore l'Espagne sont effectivement les destinations branchées du moment. Mais, tempère-t-elle, il reste encore de la marge face aux titans que sont la Grèce et la Turquie, aux tarifs selon elle imbattables.

Grèce et Turquie, le duo de choc

De 16 693 touristes libanais en 2000, le nombre de visiteurs se rendant en Turquie est passé à 143 629 en 2013, selon les données de l'Institut national turc des statistiques. Quand à la Grèce, un peu plus de 25 000 touristes libanais s'y sont rendus en 2006 ; ils étaient près de 37 000 sept ans plus tard, selon les chiffres de l'Association des entreprises grecques de tourisme (Sete).

Un engouement de longue durée, que sont encore venues appuyer l'inauguration puis la multiplication de lignes opérées par le turc low-cost Pegasus. Plus récemment, Agenor Aviation Services, une société du groupe Johnny R. Saadé Holdings, a annoncé la signature d'un accord de représentation exclusive avec la compagnie aérienne grecque Aegean Airlines pour le Liban qui assure depuis le 6 juin trois vols hebdomadaires Athènes-Beyrouth les mardis, jeudis et samedis.

Outre la proximité géographique, les liens historiques, culturels et religieux ou encore la suppression des visas avec la Turquie, l'attrait incontesté de ces deux voisins méditerranéens sur le public libanais s'explique, selon une professionnelle, par le fait qu'ils sont abordables et s'adressent à toutes sortes de publics : les jeunes, les fêtards, les futurs mariés, les familles friandes du tout-compris, les retraités à la recherche de tranquillité ... « Les mariages à l'étranger sont très à la mode, illustre Mme Nakhal. Des îles grecques comme Santorin sont prisées des Libanais en quête d'originalité. »

Même son de cloche de la part du propriétaire de l'agence Sawaya Travel, Michel Sawaya, qui, interrogé par L'Orient-Le Jour, souligne qu'un « package » en Turquie est en moyenne 30 à 40 % moins cher que son équivalent dans d'autres pays européens.

Quoi qu'il en soit, une chose est sûre : Split ne risque pas de détrôner Istanbul de sitôt... mais les amateurs de destinations nouvelles sont ravis de tester.


Lire aussi

La technologie multimédia pour se promener dans l'histoire de Byblos

Dubaï veut construire le plus grand centre commercial du monde

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants