La Dernière

Julie Gayet, convertie en productrice, collabore avec Antoun Sehnaoui dans Ezekiel Productions

OLJ
22/05/2014

L'actrice française Julie Gayet se « pose beaucoup de questions sur son métier », et se sent « plus utile en ce moment » dans la production, où elle multiplie les projets, a-t-elle confié dans un entretien à l'AFP pendant le Festival de Cannes.
« Je me pose beaucoup de questions sur mon métier d'actrice. Plein d'amis me disent : il faut que tu continues à jouer ; mais je ne sais pas », explique-t-elle. « Je joue moins depuis quelques années, je m'en suis rendu compte, peut-être parce que ça me prend beaucoup de temps. J'ai l'impression d'être plus utile en ce moment chez Rouge international », la maison de production qu'elle codirige, ajoute Julie Gayet.
Cette année à Cannes, Julie Gayet représente à la fois Rouge international et Ezekiel Productions, une nouvelle maison de production montée par le banquier et homme d'affaires libanais Antoun Sehnaoui. « On n'a pas de parts, c'est sa société mais on s'en occupe pour lui », précise-t-elle. Objectif : « Soutenir un cinéma d'auteur, intelligent mais qui peut toucher le grand public, plutôt des films en langue anglaise et sur l'international », affirme la productrice.
Ezekiel Productions est ainsi partenaire des producteurs de Sils Maria, du réalisateur Olivier Assayas, qui concourt pour la Palme d'or, ou encore du film de Diana Gaye, Des Étoiles, qui vient de recevoir le Prix France Culture Cinéma à Cannes. Ezekiel Productions va par ailleurs coproduire le prochain projet du réalisateur libanais de L'Attentat, Ziad Doueiri, « d'envergure internationale qui est absolument magnifique ».

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Collabos ou résistants ?

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

In English

Resolving Lebanon’s financial crisis

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants