X

Pour les réfugiés syriens qui attendent le départ, l’Allemagne est le nouvel eldorado

Des exilés qui viennent de milieux pauvres et ruraux

OLJ
28/04/2014

La République fédérale allemande avait fait preuve de générosité durant la guerre du Liban, recevant des milliers de Libanais, venus des zones les plus pauvres du pays.
Même si les statistiques officielles comptent uniquement 35 000 Libanais, le nombre de personnes d'origine libanaise ou se sentant libanais est estimé entre 120 000 et 200 000 en Allemagne. Près de 90 % de ces 200 000 Libanais vivent des aides sociales. La majorité travaille au noir et habite les ghettos des grandes villes allemandes.
Le problème se posera-t-il avec les réfugiés syriens ?


La République fédérale allemande veut probablement se protéger : les réfugiés syriens qui partent du Liban doivent accepter une clause, celle de rentrer chez eux si le calme est instauré dans leur pays deux ans après leur arrivée en Allemagne.
Mais vu la mauvaise expérience avec les Libanais, qui refusent de quitter l'Allemagne après l'instauration de la paix dans leur pays, réussiront-ils avec les Syriens ?


Quand elles ont voulu accueillir des réfugiés de Syrie, les autorités allemandes ont posé des lignes directrices souhaitant que la priorité soit accordée aux minorités religieuses persécutées, aux blessés de guerre, aux femmes responsables de familles ainsi qu'aux personnes ayant des diplômes universitaires. Elles souhaitaient ainsi faciliter l'intégration de ces exilés, dans un pays – chargé d'une lourde histoire – où l'on n'ose pas parler tout haut des problèmes d'émigration, d'intégration et de racisme et où il est assez difficile de se faire une place quand on vient de l'étranger.


Diverses fédérations allemandes ont pris l'initiative d'accueillir les proches parents de Syriens qui se trouvent en Allemagne comme réfugiés. Cela facilite bien sûr leur intégration.


Actuellement, nombre de réfugiés syriens accueillis en Allemagne viennent de milieux pauvres, ruraux et traditionnels où la femme n'a pas de rôle à jouer et où ses droits sont bafoués. Beaucoup n'ont pas achevé leurs études scolaires et ont dépassé l'âge de suivre des formations. Ils ont des familles nombreuses... alors que la population allemande est en train de vieillir et fait face à des problèmes démographiques vis-à-vis des émigrés qu'elle a commencé à accueillir il y a plus de cinquante ans.


Pour ces réfugiés syriens, le problème qui pourrait se poser en Allemagne ne serait pas d'ordre économique mais social. Les exilés bénéficieront de toutes les aides gouvernementales possibles, mais c'est au niveau de leur vie quotidienne qu'ils auraient de forts risques de ne pas pouvoir s'adapter au rythme allemand.

À la une

Retour au dossier "Pour les réfugiés syriens qui attendent le départ, l’Allemagne est le nouvel eldorado"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Au-delà du ton violent, Nasrallah et Hariri maintiennent entrouverte la porte des négociations...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué