X

Campus

Recherche transnationale : l’éducation et les citoyens de demain

Libre cours
26/04/2014

Comment « le bon citoyen » est-il présenté dans les textes pédagogiques ? Quelles valeurs civiques sont-elles mises en avant à l'école ? Quelles sont les voix entendues en classe ? Et quelle histoire raconte-t-on aux étudiants ? Autant de questions sur lesquelles se penchent des chercheurs en éducation, en sociologie et en sciences politiques, libanais et européens, dans le cadre d'une étude longitudinale et transnationale menée par la Lebanese American University (LAU) en étroite collaboration avec des universités suédoises, norvégiennes et turques.
L'objectif de cette enquête intitulée « Les citoyens de demain dans les textes pédagogiques et les politiques éducatives » est d'examiner l'expression des processus de mondialisation dans les politiques et les documents éducatifs relatifs à l'éducation civique, l'histoire, la géographie et la religion et qui concernent les dernières années de l'enseignement scolaire, au Liban, en Suède et en Turquie. La recherche se base non seulement sur l'analyse des textes pédagogiques mais aussi sur des entretiens avec des fonctionnaires dans le milieu éducatif, des hommes politiques, des enseignants et des auteurs de manuels scolaires.
L'étude qui insiste sur l'interconnexion entre l'éducation et la mondialisation estime que « l'éducation peut être regardée comme un champ de bataille discursif où la mondialisation est discutée en termes de liens économiques, politiques et culturels, de plus en plus intensifs, et de dépendances mutuelles » ou comme une « arme » ou un « instrument » permettant de préparer les citoyens à mieux gérer les processus de mondialisation.

L'intérêt de l'étude au Liban
Cette recherche est particulièrement intéressante au pays du Cèdre où les politiques nationales en matière d'éducation sont absentes, faibles ou inapplicables, où il n'y a pas un manuel scolaire unifié d'histoire contemporaine – malgré des tentatives de rédaction avortées dans les années 1996-2000 à cause des désaccords entre les politiciens –, et où, « en général, l'enseignement obligatoire ne favorise pas la cohésion du pays, mais contribue à la fragmentation continue de celui-ci », selon une étude parue en 2012.
L'enquête, qui vise donc à cerner la manière dont l'éducation façonne les citoyens de demain, étudiera d'une manière comparative les effets de ce processus dans les pays choisis. « Les similitudes entre les pays à certains égards sont vraiment intéressantes. L'étude du cas turc par exemple est, d'une façon étonnante, très similaire à nos résultats », indique le Dr Mona Nabhani, professeure agrégée en éducation à la LAU, qui travaille sur ce projet.
« Bien que chacun des pays participant à l'enquête ait une histoire et un contexte local qui lui sont propres, les quatre offrent d'intéressants points de comparaison », affirme le Dr Rima Bahous, professeure agrégée en éducation et chef du département de l'éducation à la LAU.
Les résultats seront dévoilés dans quelques mois, dans un rapport public. Ils seront également présentés au Conseil suédois de la recherche lors de l'atelier « Dialogue de la recherche » prévu en Suède à l'automne.

À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les dessous de la parenthèse Mohammad Safadi

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

UKAid veut augmenter ses aides aux PME libanaises

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants