Rechercher
Rechercher

Économie - Événement

Les vins libanais, « trois millions de messages envoyés dans le monde »

La production libanaise de plus en plus appréciée mondialement. Photo Bigstockphoto.com

Organisée par le ministère de l'Agriculture, la deuxième Journée du vin libanais a été officiellement annoncée hier au siège du Club de la presse (Furn el-Chebbak).
Après Paris en 2013, cet événement ponctuel se tiendra à Berlin, en Allemagne, et rassemblera cette année « 35 domaines, contre 30 l'an dernier », a précisé le ministre de l'Agriculture, Akram Chehayeb, lors de la conférence de presse tenue à cette occasion.


En présence du ministre, de son homologue à l'Économie et au Commerce, Alain Hakim, du président de l'Union vinicole du Liban (UVL), Zafer Chaoui, et de nombreux producteurs de vin, le directeur général du ministère de l'Agriculture, Louis Lahoud, s'est félicité de la bonne santé de la filière vinicole libanaise, un élément « vital » du secteur agroalimentaire.
« Les surfaces agricoles consacrées à la fabrication du vin couvrent une superficie de quelque 2 000 hectares ; environ 8 millions de bouteilles sont produites annuellement, dont trois millions destinées à l'exportation – autant de messages envoyés du Liban vers le monde entier », a-t-il souligné.


Même son de cloche de la part de M. Chaoui. « Malgré les nombreuses difficultés rencontrées au Liban, le secteur du vin s'est développé au cours des vingt dernières années, le nombre de producteurs de vin ayant augmenté de façon spectaculaire. À la fin de la guerre, nous étions 8 producteurs ; aujourd'hui, nous en comptons 40 – dont 22 membres de l'UVL représentant environ 95 % de la production actuelle », a-t-il relevé.

Pour sa part, M. Hakim a rappelé que la Journée du vin libanais permettra notamment au pays du Cèdre « de créer de nouvelles opportunités d'expansion vers l'Europe et vers le monde », tout en contribuant en parallèle à faire découvrir les produits libanais au public allemand.
Et de réitérer son engagement à développer et consolider les relations économiques entre le Liban l'Union européenne (UE) et « à accroître le volume des échanges en éliminant les obstacles et les barrières et en améliorant les conditions de circulation des marchandises et des matières premières ».
« Nous produisons plus de 8 millions de bouteilles de vin par an et nous exportons l'équivalent de 40 % de notre production ; notre ambition est de doubler ce nombre et d'augmenter la production de vin », a ajouté, en conclusion, M. Cheyaheb.


La Journée du vin libanais à Berlin se tiendra le 5 mai à l'hôtel Ritz-Carlton. Elle regroupera de nombreux producteurs libanais ainsi que des spécialistes et des professionnels du monde du vin.
L'Allemagne figure parmi les premiers importateurs de vin au monde ; une étude de 2013 du Salon international Vinexpo prévoit une augmentation de 3,5 % de la consommation allemande de vin durant la période 2012-2016, l'une des croissances « les plus dynamiques au monde ». En 2013, le Liban a écoulé 58 000 litres en Allemagne, selon Le Commerce du Levant.


Organisée par le ministère de l'Agriculture, la deuxième Journée du vin libanais a été officiellement annoncée hier au siège du Club de la presse (Furn el-Chebbak).Après Paris en 2013, cet événement ponctuel se tiendra à Berlin, en Allemagne, et rassemblera cette année « 35 domaines, contre 30 l'an dernier », a précisé le ministre de l'Agriculture, Akram Chehayeb, lors de la...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut