X

Culture

Ce dimanche, « Beirut Open Stage » investit le Music Hall

Concert

Demain soir, à 20 heures, le Music Hall offre à« Beirut Open Stage » l'occasion d'une rencontre mémorable. Une dizaine de groupes confronteront leurs talents en toute complicité. Des retrouvailles amicales qui aboutiront à un album.

OLJ
29/03/2014

Flâner dans la ville de Beyrouth, écouter les sons et sentir les différentes saveurs de la capitale, et puis créer, faire de la musique. Voilà ce à quoi s'est attelé le projet de « Beitut Open Stage » durant un an. Réunissant les différents ensembles musicaux jeunes, le projet mené par un organisateur passionné a finalement réussi à créer ce collectif. Les groupes ont sondé les tonalités de Beyrouth, ont exploré déjà nombre de ses coins et recoins, ont partagé leurs harmonies. De balades en ballades, ils ont peaufiné leurs textes, affûté leurs instruments, composé et enregistré leurs sessions à Tunefork Studios. Croisements de routes musicales? Intersections polyphoniques ? Échos d'une ville qui a beaucoup à offrir, mais dont on n'entend que rarement la voix de ses jeunes avides d'art, de beauté et de paroles justes et non cacophoniques? Demain soir, ils vont enfin se rencontrer et Beyrouth deviendra musique. Non pas klaxons, hurlements agressifs, charabias, mais un chabadabada harmonieux et créatif. Chaque artiste a ainsi contribué à ce collectif avec une composition de son choix. Il s'agira donc d'Adonis (pop rock arabe), de Charlie Rayne (folk), de Jamit the Band (reggae), de Loopstache (electro funk), de Postcard (indie folk), de Ramly (folk rock), de Who Killed Bruce Lee (alternative dance) et de The Wanton Bishops (rock/ blues).
Par ailleurs, la couverture de l'album représente la carte de Beyrouth élaborée de façon à retrouver les différents points où se sont rencontrés ces groupes musicaux.
Rendez-vous donc
dimanche.

C.K.

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : un nœud, trois phases et beaucoup de complications...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué