X

À La Une

Une Française s'alarme : Son époux a enlevé leur fille et veut rejoindre Al-Nosra en Syrie

France

La jeune femme explique n'avoir "plus d'autre choix" que de médiatiser son dossier.

OLJ/AFP
21/12/2013

Une mère a alerté les autorités françaises après l'enlèvement de sa fille de 20 mois par le père qui l'a conduite en Turquie avec l'objectif de passer en Syrie pour combattre aux côtés des jihadistes du Front Al-Nosra.

Selon le témoignage de cette Française de 25 ans, son mari, également Français, et dont elle est séparée depuis l'été 2012, n'a pas ramené sa fille le 14 octobre après avoir passé la journée avec elle comme chaque lundi.
Elle a alors porté plainte et une enquête judiciaire pour "soustraction de mineur" a été ouverte, selon son avocat Gabriel Versini-Bullara.


Installé à Lyon (centre-est), le couple s'était séparé moins d'un an après leur mariage en septembre 2011, raconte-t-elle à l'AFP. Toujours selon la jeune femme, son époux s'est "radicalisé après un voyage à La Mecque", lui demandant notamment de porter le voile, lui reprochant de travailler ou lui interdisant de faire écouter de la musique à leur enfant.


Peu après avoir soustrait la petite Assia à sa mère, l'homme âgé de 25 ans a quitté la France par la route pour rejoindre la Turquie, d'où il l'appelle régulièrement, lui demandant de le rejoindre.
Vendredi, "il m'a appelée pour me dire qu'il ne pouvait plus m'attendre et qu'il allait passer la frontière (turco-syrienne) avec notre fille" dès ce week-end "et rejoindre le Front Al-Nosra", un important groupe jihadiste en lutte contre le régime de Bachar el-Assad, raconte la jeune femme qui explique n'avoir "plus d'autre choix" que de médiatiser son dossier.


La jeune femme explique avoir écrit au président français François Hollande, recevant une réponse datée du 10 décembre, consultée par l'AFP, dans laquelle il lui est promis "un examen approfondi" de son dossier par les ministères de la Justice et des Affaires étrangères.
"Sensible à l'épreuve que vous traversez, M. François Hollande, qui mesure l'étendue de vos inquiétudes, comprend votre angoisse et le sentiment d'incompréhension qui vous anime", écrit la présidence française dans ce courrier.


Selon une estimation récente, les services français de renseignement pensent qu'environ 440 personnes vivant en France sont allées en Syrie ou souhaitent y aller pour y combattre le régime du président Assad, la plupart dans les rangs des groupes jihadistes. La mort de treize d'entre eux a pu être établie et entre 50 et 60 sont revenus.

 

Pour mémoire
El-Qaëda plus forte et dangereuse que jamais, selon les experts

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Ali Farhat

Il veut jouer les rambo façon terroriste.. soit, why not. Mais pourquoi emporter avec lui sa petite fille de 20 mois? c'est quand meme pas une mitraillette cette peuvre chérie.. En somme s'il clamse, et c'est hauement probable, ce bébé n'aura plus de père ni de mère à ses coté. Vous me direz normal pour ces gens-là, puisque il jouissent de référence d'un islam du golfe arabe très démocratique.. mais ce en qui est revanche moins normal, c'est l'appui qu'ils ont de la part des autorités françaises et turques dans leur mission impossible de renverser le président d'un pays indépendant et souverain.

ACQUIS À QUI

Il compte en faire quoi de sa fille de 20 mois en Syrie ?? bombe humaine ? le salaud de salafowahabite ..

GEDEON Christian

60 sont revenus ????Vivants??? Putain...Bachar,qu'est ce que tu fous?C'est pas le deal!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

UN TARÉ DE PLUS. FRANçAIS ? MAIS QUEL EST SON NOM ?

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Relations libano-syriennes : des changements en douce sans polémique gouvernementale

Commentaire de Anthony SAMRANI

Arabes-Israël : une liaison dangereuse

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué