Rechercher
Rechercher

À La Une

Kabbani pour « l’installation de caméras de surveillance à Beyrouth »

Les députés de Beyrouth ont tenu hier une réunion exceptionnelle au Parlement pour discuter des mesures à prendre en vue de protéger la capitale des risques sécuritaires, étant donné la vague d’explosions qui secoue actuellement le pays. S’exprimant au nom des députés, Mohammad Kabbani a demandé que soit prise une décision pour la mise en place d’un plan de sécurité pour Beyrouth. « La principale mesure dans le cadre de ce plan devrait être l’installation de caméras de surveillance dans les différentes rues et lieux de rassemblement », a-t-il affirmé. Le député a assuré que le conseil municipal de Beyrouth ainsi que le mohafez devront effectuer des réunions pour suivre cette affaire.
« Le député Jean Oghassabian nous a informés des mesures qui avaient été prises par le gouvernement en 2006, a poursuivi M. Kabbani. Il avait été lui-même chargé à l’époque de faire une étude au sujet des caméras. Un plan avait été élaboré sur base de cette étude. Un don des Émirats arabes unis devait alors financer le plan, qui n’a malheureusement jamais été réalisé. Nous demandons qu’il le soit, et de manière urgente. »
Le député a avancé une autre idée susceptible, selon les participants à la réunion, de protéger la capitale. « Il faut dynamiser le rôle de la police municipale de Beyrouth, afin qu’elle devienne une source d’information pour les forces de sécurité, a-t-il dit. Il est vrai que les policiers municipaux n’ont pas de prérogative pour réprimer les infractions, mais ils sont formés pour surveiller la ville, à travers leurs quatorze centres. Ils sont au nombre de 600 et sont parfaitement capables de surveiller les lieux de rassemblement. »
M. Kabbani a parlé d’autres mesures à prendre comme celle d’enlever les voitures garées sur la route et abandonnées, et celle de maintenir le contact avec les banques qui sont dotées de caméras de surveillance 24h/24... Étaient présents à la réunion les députés Atef Majdalani, Nabil de Freige, Jean Oghassabian, Ammar Houri, Sebouh Kalbakian, Bassem el-Chab, Arthur Nazarian et Nadim Gemayel, ainsi que le président du conseil municipal de Beyrouth, Bilal Hamad, le mohafez de Beyouth Nassif Kalouche, le chef de la gendarmerie de la capitale, le général Dib Tbeili, et le président du service des opérations dans la gendarmerie, le colonel Élie Kallas.

Les députés de Beyrouth ont tenu hier une réunion exceptionnelle au Parlement pour discuter des mesures à prendre en vue de protéger la capitale des risques sécuritaires, étant donné la vague d’explosions qui secoue actuellement le pays. S’exprimant au nom des députés, Mohammad Kabbani a demandé que soit prise une décision pour la mise en place d’un plan de sécurité pour...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut