Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Dix sept juifs yéménites transportés secrètement en Israël

Dix sept juifs yéménites ont été récemment secrètement transportés en Israël à partir du Yémen et de l'Argentine, a annoncé jeudi une responsable de l'Agence juive, une institution semi-publique israélienne.

Sur ce total, quatre adultes et un enfant ont été exfiltrés directement du Yémen et sont arrivés mercredi à l'aéroport Ben Gourion près de Tel-Aviv.

Ils y ont retrouvés 12 autres membres de leur famille sortis clandestinement en 2011 du Yémen par des membres du groupe ultra-orthodoxe juif des Satmar qui les avait ensuite aidés à s'installer en Argentine, a précisé à l'AFP Arielle Di Porto, une responsable de l'Agence juive. Ces 12 sont arrivés en Israël au cours des derniers jours, selon la même source.

 

"Une cinquantaine de juifs yéménites sont arrivés en Israël ces derniers mois à la suite de la dégradation de la situation sécuritaire au Yémen", a précisé cette responsable. Elle s'est refusée à donner des précisions sur les moyens et l'itinéraire utilisés pour sortir ces juifs yéménites. "Ces opérations sont secrètes", s'est-elle bornée à affirmer.

Depuis 2009, 151 juifs yéménites sont arrivés en Israël "ce qui reflète la multiplication des incidents antisémites dans ce pays", a ajouté un communiqué de l'Agence juive.

"Ces dernières années, les juifs yéménites ont été la cible de menaces d'extrémistes musulmans notamment d'Al-Qaïda (...) en 2008 un enseignant a été assassiné et en 2010 le dirigeant de la communauté juive Aaron Zindani a lui aussi été tué", a ajouté le communiqué.

 

Actuellement la communauté juive yéménite compte 90 membres, dont la moitié résident dans la capitale Sanaa, selon les estimations de l'Agence juive.

 

Le sort des juifs yéménites est l'objet d'une rivalité idéologique.

La communauté des Satmar, farouchement anti-sioniste, avait réussi en août 2010 à convaincre 30 juifs du Yémen à immigrer à Londres. Mais les autorités britanniques avaient refusé de leur accorder un statut de réfugiés et les Satmar, qui refusent de les installer en Israël, les avaient dirigés vers l'Argentine.

"Ils (les Satmar) sont en guerre contre Israël", a déploré Arielle Di Porto en soulignant que la "vocation de l'Agence juive est de sauver les juifs là où ils sont en danger" et de permettre leur installation en Israël.

En 1949 pratiquement toute la communauté des juifs yéménites (49.000 personnes) avait immigré en Israël lors d'une opération surnommée "Tapis volant" grâce à un pont aérien. Seuls 1.200 juifs étaient à l'époque restés au Yémen.


Dix sept juifs yéménites ont été récemment secrètement transportés en Israël à partir du Yémen et de l'Argentine, a annoncé jeudi une responsable de l'Agence juive, une institution semi-publique israélienne.
Sur ce total, quatre adultes et un enfant ont été exfiltrés directement du Yémen et sont arrivés mercredi à l'aéroport Ben Gourion près de Tel-Aviv.
Ils y ont retrouvés...