X

À La Une

Arwa Al-Hujeili, première femme avocate d'Arabie saoudite

La femme de la semaine La voie est ainsi ouverte aux Saoudiennes qui pourraient désormais ouvrir leur propre cabinet.
OLJ/AFP
11/04/2013

Arwa Al-Hujeili est officiellement la première Saoudienne avocate dans un royaume ultraconservateur où les femmes se battent chaque jour pour obtenir leurs droits les plus élémentaires.

 

Le ministère de la Justice a enregistré Arwa Al-Hujeili comme avocate stagiaire, a annoncé mardi à l'AFP Walid Aboul Kheir, un militant des droits de l'Homme. "La voie est ainsi ouverte aux femmes pour obtenir des permis pour exercer le métier d'avocate", a ajouté M. Aboul Kheir, qui a posté sur Twitter une copie du document.


Jusqu'ici, les Saoudiennes diplômées pouvaient travailler dans des cabinets d'avocat mais n'étaient pas autorisées à plaider devant les tribunaux. M. Aboul Kheir a précisé qu'une avocate stagiaire pourrait désormais ouvrir son propre cabinet après un stage de trois ans dans un cabinet juridique.

En octobre 2012, le ministère de la Justice avait publié une directive annonçant que les avocates seraient prochainement autorisées à plaider devant les tribunaux, mais cette mesure n'avait pas été suivie d'effet.


L'Arabie saoudite suit une version rigoriste de l'islam et les femmes ne sont pas autorisées à conduire ou à voyager sans la compagnie d'un proche. Ces règles et l'interdiction de la mixité rendent difficile l'accès des femmes à divers métiers.

Le régime conservateur interdit également aux femmes d'ouvrir un compte en banque sans l'autorisation d'un tuteur masculin. Leur témoignage devant la justice est de moindre valeur que celui d'un homme.


Le roi Abdallah, un prudent réformateur, a cependant nommé le 11 janvier trente Saoudiennes au Conseil consultatif, une instance qui n'a pas le droit de légiférer mais conseille le gouvernement sur les politiques générales du pays. Le souverain s'étail alors excusé de ne pas pouvoir "serrer la main" aux 150 membres du Conseil. Mais il avait tenu à saluer "toutes" les femmes qui font partie de cette instance et à leur souhaiter du succès.

Cette nomination avait été néanmoins contestée par des oulémas radicaux lors d'un rare rassemblement devant le palais royal à Riyad le 16 janvier.


Quelques mois plus tôt, le roi Abdallah avait également octroyé aux Saoudiennes le droit de vote aux municipales mais seulement à partir de 2015.

 

Pour mémoire

Dans les magasins saoudiens, une séparation de 160cm entre hommes et femmes

 

Les Saoudiennes tracées électroniquement lors de leurs voyages

 

Une Saoudienne saisit la justice pour avoir le droit de conduire

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

SAKR LEBNAN

Avocate stagiaire ! Quelle année de quel siècle pourra-t-elle se présenter devant les JUGES et défendre " UN HOMME OU UNE FEMME" ? Qu'est-il permis ?

Ali Farhat

Vous y voyez une femme vous dans la photo? Je crois que mon grand-père vêtu de la même manière passerait pour une femme aussi... doit-on vraiment faire des lois comme en France pour arrêter ce genre de foutage de gueule... y a des limites à tout, non?

Jaber Kamel

L'art d'en dire plus que l'art d'en taire, pourra t elle parler a haute et intelligible voix ? avec cet accoutrement j'en doute, pardon ? repetez svp .

GEDEON Christian

Robe d'avocat hallalo-wahhabite...

SAKR LEBNAN

Est-ce une femme sous la couverture noire ?

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants