X

Sport

Le Paris SG et la Juventus retrouvent les sommets

Football - Ligue des champions Le Paris SG s’est qualifié hier soir pour les quarts de finale de la C1 en dépit de son nul en 8e retour contre Valence, tandis que la Juventus Turin a logiquement écarté un faible Celtic Glasgow.
OLJ
07/03/2013 | 00h27
Le « Qatari SG », à trop vouloir gérer son avance de l’aller, a fini par déjouer et se faire peur quand Jonas a inscrit un but splendide pour Valence (0-1; 55e). Carlo Ancelotti a alors effectué un coaching gagnant en sortant Motta au profit de Gameiro. L’attaquant français, très rapide, a travaillé pour Lavezzi, qui a inscrit son 5e but en Ligue des champions cette saison (1-1, 66e).
Le PSG n’avait plus connu les quarts de finale de la C1 depuis 1995 (année où le club de la capitale française était allé jusqu’en demi-finale).
Les Parisiens évoluaient hier au match retour sans deux de leurs joueurs- clés, Ibrahimovic et Verratti, suspendus. Mais cela ne suffit pas à expliquer une gestion plus que frileuse et décevante de leur avance du match aller.
Et Beckham, la nouvelle recrue star ? Il n’a pas encore retrouvé la Ligue des champions, compétition qu’il a déjà disputée sous trois autres maillots (Manchester United, Real Madrid et AC Milan).
La suite du parcours en championnat de France est maintenant très attendue. Le leader de la L1 doit en effet affronter... l’avant-dernier, Nancy. Or le PSG a connu ces dernières semaines des défaites saugrenues contre des mal-classés (3-2 à Sochaux et 1-0 à Reims).
Et le directeur sportif du PSG Leonardo a fait grand bruit avec une petite phrase au soir de la défaite à Reims en lançant que l’équipe parisienne était bâtie pour la Ligue des champions et non pour la Ligue 1...
Valence n’a plus atteint les quarts de finale de la C1 depuis 2007.

Ça passe pour la Juve
La Juventus Turin s’est également qualifiée pour les quarts de finale en confirmant contre le Celtic (2-0) sa victoire de l’aller à Glasgow (3-0), un niveau qu’elle n’avait plus atteint depuis sept ans.
La Juve retrouve le top 8 de « l’Europe qui compte », comme disent les Italiens, quitté en 2006 sur une élimination contre Arsenal (2-0,0-0). Puis le scandale du Calciopoli et une renaissance longue à se dessiner sont passés par là.
Pour éliminer un Celtic qui a atteint son rendement maximum avec les 8es de finale, la Vieille Dame n’a pas trop forcé son talent. Sous une pluie très écossaise, elle a vite balayé les miettes d’espoir qui restaient aux « Hoops » en marquant par Alessandro Matri (24).
Fabio Quagliarella a doublé la mise (65) sur un service en or d’Arturo Vidal et les deux attaquants d’Antonio Conte ont marqué, bon pour la confiance d’un compartiment qui se cherche toujours un buteur pur.
À noter que Nicolas Anelka, en délicatesse avec son dos, n’était pas de la partie.
Le tirage au sort (intégral, sans tête de série ni protection nationale) des quarts de finale aura lieu le 15 mars, après les quatre dernières rencontres des huitièmes de finale prévues mardi et mercredi prochains.
(Source : AFP)

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.