X

À La Une

La centrale flottante est arrivée au large des côtes libanaises

Electricité Fatmagül Sultan n'a pas accosté dans le port de Beyrouth, "pour des raisons logistiques".
olj.com
16/02/2013

Fatmagül Sultan, le bateau d’électricité qui fait partie de la flotte de Karadeniz Holding basée en Turquie, est arrivé samedi matin au large des côtes libanaises.

"Le navire se trouve dans les eaux territoriales libanaises", a confirmé l'Agence nationale d'information (ANI, officielle). Selon l'ANI, "la centrale flottante n'a pas pu accoster dans le port de Beyrouth pour des raisons logistiques et à cause des préparations techniques nécessaires pour son fonctionnement".
L'agence libanaise a précisé que le bateau producteur d'électricité commencera à fonctionner avec quelques jours de retard.

 

Le Fatmagül Sultan, l’un des deux bateaux qui devraient entamer la production durant la première moitié de 2013, alimentera les réseaux au Liban avec une capacité de 205 MW.

(Lire aussi : Bassil : Le forage pétrolier débutera fin 2015)

Les centrales flottantes de Karadeniz, capables d’opérer au carburant liquide comme au gaz naturel, fournissent une alimentation continue et fiable, garantissant ainsi le courant sur tout le territoire et non seulement à proximité de leur point d’ancrage.

 

Le Fatmagül Sultan sera opéré par une équipe de soixante spécialistes. Il mesure 132 mètres de long, 42 mètres de large et 55 mètres de hauteur.

 

Il comprend 11 groupes électrogènes, 4 transformateurs de haute tension et des équipements capables de produire de l’électricité à partir de déchets, ainsi que des réservoirs de carburants qui permettent une production continue pendant 10 jours de suite.

 
Pour mémoire
La centrale flottante Fatmagül Sultan en route vers le Liban

 

Pannes d’électricité au Liban : les industriels crient à la catastrophe, les citoyens fulminent

 

Témoignages

Électricité : ahurissantes coupures, ahurissante survie...

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

SAKR LEBNAN

Si la mer gonfle un peu, la HANOUM, étant bien garnie en longueur, largeur et hauteur, ELLE va nous danser du VENTRE !

SAKR LEBNAN

Elle flotte la Belle... Touchez pas ! Elle électrise....

SAKR LEBNAN

Faire au quintuple du coût ce qui aurait pu l'être cinq fois moins n'est pas une performance...

Sabbagha Antoine

Retour donc au bon vieux temps du Sultan mais cette fois venu pour nous éclairer.




Antoine Sabbagha

Ali Farhat

Ahhh.. ça en bouche un coin à plus d'un, hein. Au Liban, y en a qui promettent de faire... ET-ILS-FONT! Je suis persuadé qu'au Liban aussi, y en hélas qui aimeraient voir couler ce bateau plutôt que de le voir fournir un chouia d'électricité à la population tout simplement parce qu'il s''agit de l'œuvre du bon gouvernement actuel. Mais il s'agit là d'un petit bateau dans la mer des nécessités en énergie électrique du pays du beau cèdre.

M.V.

devons nous payé un un bakchiche ...? pour cette réussite fabuleuse ! après 30 ans d'attente...? question... , au cas improbable ou il y a une surproduction... la Syrie sera t elle une cliente prioritaire gratuite ou payante ...?

SAKR LEBNAN

Prions pour que tout aille comme déclaré !

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants