X

À La Une

Médicaments frelatés sur le marché libanais : et ça continue...

Liban "Ces médicaments doivent être immédiatement détruits", lance Majdalani.
olj.com
07/01/2013

Le président de la commission parlementaire de la Santé, le Dr Atef Majdalani, a révélé lundi que de nouveaux médicaments frelatés avaient été écoulés sur le marché libanais.

 

"Des sources judiciaires ont confirmé que des médicaments frelatés se trouvaient dans des conteneurs au ministère de la Santé et ont été écoulés sur le marché", a déclaré M. Majdalani à la radio la Voix du Liban (100,5).

Selon le député du Courant du Futur, les laboratoires qui ont analysé ces médicaments ont émis de faux résultats pour tromper les citoyens. "Ces médicaments doivent être immédiatement détruits", a-t-il martelé.

 

M. Majdalani avait déjà dénoncé, début décembre, la distribution sur le marché libanais de plus 480 médicaments frelatés.

  

Le scandale des médicaments frelatés mis sur le marché libanais a éclaté en novembre dernier. Il suivait celui des denrées alimentaires périmées également distribuées sur le marché libanais.

 

La justice s'est saisie de l'affaire des médicaments et, à la mi-novembre, le procureur général près la Cour de cassation, le juge Hatem Madi, a émis une commission rogatoire contre Abdel Latif Fneich, frère du ministre Mohammad Fneich (bloc du Hezbollah), et Fouad Ahmad Wehbé. Abdel Latif Fneich est accusé d’avoir falsifié la signature du ministre de la Santé Ali Hassan Khalil sur des documents concernant plus de cent médicaments mis sur le marché.

Depuis, l'enquête n'en finit plus de suivre son cours...

 

 

 

 

 

 

 

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

SAKR LEBNAN

Er ça a été comme ça depuis longtemps, et ça continuera toujours, tant que les BAKSHISH, sur les " PASSAGES " ??? se déverseront...

Sabbagha Antoine

Mais que font nos responsables pour arrêter ce massacre ?. Ne doivent ils pas être jugés eux aussi pour négligence??




Antoine Sabbagha

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.