X

Liban

Mikati : Pas question de fermer les frontières avec la Syrie

Exécutif Le Premier ministre appelle les sunnites du Liban à l’unité.
OLJ
22/12/2012

Le Premier ministre Nagib Mikati a souligné hier la nécessité de « préserver l’unité » de la communauté sunnite, mettant en garde contre toute tentative de la diviser. S’exprimant à l’issue d’une rencontre avec plusieurs personnalités religieuses de Tripoli, M. Mikati a affirmé que les élections du Conseil supérieur islamique, qui ont été reportées à deux reprises depuis le début de l’année, « doivent avoir lieu en temps prévu » et « conformément aux procédures légales ». Il a également répété à plusieurs reprises qu’il ne lâcherait le mufti de la République, cheikh Mohammad Rachid Kabbani, « sous aucun prétexte ».
Rappelons qu’en février dernier, cheikh Kabbani avait appelé les électeurs à Beyrouth et dans toutes les régions à élire de nouveaux membres au sein du Conseil supérieur islamique, le 22 avril. Une élection visant, selon lui, à moderniser Dar el-Fatwa, la plus haute instance religieuse sunnite. Le mufti de Tripoli, cheikh Malek el-Chaar, avait dénoncé la tenue des élections en avril, qualifiant cette décision d’« illégale, puisque le mufti de la République ne s’est pas concerté avec ses collègues avant de l’annoncer ». Les relations entre cheikh Kabbani et le courant du Futur se sont détériorées suite à la rencontre du mufti avec une délégation du Hezbollah, l’an dernier. Cette rencontre avait eu lieu le jour même de la publication par le Tribunal spécial pour le Liban de l’acte d’accusation sur l’assassinat de Rafic Hariri, inculpant quatre membres du parti chiite.

Aucune démission
Concernant les récents incidents meurtriers à Tripoli, M. Mikati s’est dit soulagé de constater que le calme a été rétabli dans cette ville, réaffirmant que les « violences ne mènent nulle part ». Il a également démenti les propos qui lui ont été attribués prétendant que si l’armée ne s’était pas déployée à Tripoli pour contenir les récents débordements sécuritaires, la ville se serait transformée en émirat isolé. « J’ai utilisé le terme » émirat « dans un contexte différent », a justifié M. Mikati. « Je voulais dire que les habitants de Tripoli respectent la souveraineté de l’État et qu’ils n’accepteront jamais d’établir un émirat (islamique) isolé. Notre discours doit toujours refléter une volonté de paix et non pas de guerre », a-t-il ajouté.
Sur la question du flux des réfugiés syriens et palestiniens au Liban, le Premier ministre a assuré que la fermeture des frontières avec la Syrie, comme le proposent le CPL et le PSNS, serait inacceptable. « Impossible que je prenne une telle décision », a affirmé M. Mikati, tout en promettant de subvenir aux besoins humanitaires des réfugiés.
Enfin, M. Mikati a assuré qu’il ne démissionnerait en aucun cas, « par souci pour le pays et sa stabilité », même si cette démission le reposerait bien davantage. Il a appelé ses contempteurs à effectuer une « mise au point objective, qui leur montrerait à quel point nous avons réussi à régler un grand nombre de crises sécuritaires dans le calme et avec sagesse, en évitant des débordements incontrôlables qui auraient directement mené à une guerre dont personne n’aurait pu prédire ni la nature ni l’issue », a-t-il encore dit.

 

Lire aussi:

Réfugiés : la sonnette d’alarme de Charbel 

 

Quand Mikati décide de se sleimaniser..., l’éclairage de Philippe Abi-Akl

 

 

Pour mémoire:

Mikati annonce un plan d’action « fin prêt » pour l’assistance aux réfugiés syriens

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

antaki loutfi

Charité bien ordonnée commence par soi.Aidez pour commencer vos compatriotes qui sont dans la misère avant toute chose,Joyeux Noël et Bonne Année

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

À Baabda, un Conseil des ministres sous pressions internes et externes

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants