X

À La Une

Le chanteur libanais Mohammad Iskandar indésirable au Canada

People L’artiste est accusé d’homophobie et de sexisme par des associations de défense des homosexuels.
OLJ
24/08/2012

La venue prochaine du chanteur libanais Mohammad Iskandar au Canada a été dénoncée par la branche canadienne d’une organisation qui défend les homosexuels libanais et arabes, qui l’accuse d’homophobie et de sexisme. Le communiqué du groupe Helem, qui œuvre depuis 2004 pour dénoncer la discrimination dont font l’objet les milieux LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels), cite en particulier une chanson « homophobe » de Mohammad Iskandar sortie cette année et intitulée Dod el-Enef (Contre la violence), reprenant le slogan souvent utilisé par les milieux homosexuels.


Sans être très populaire au Liban – où son dernier opus n’a pas attiré beaucoup d’attention –, M. Iskandar y avait fait couler beaucoup d’encre avec deux chansons sexistes, remettant en cause l’égalité entre femmes et hommes.


Selon Helem, Dod el-Enef raconte l’histoire d’une famille où l’homosexualité d’un fils est censée avoir causé la séparation des parents. Elle encourage aussi la violence contre des garçons « efféminés ». Son clip, visible sur YouTube, reprend des stéréotypes homophobes, évoquant des hommes ayant des rapports sexuels dans les toilettes, puis des garçons portant des talons hauts et jouant avec des poupées.

 

Le groupe canadien affirme que « l’art nauséeux » du chanteur libanais « contredit les valeurs canadiennes et encourage la propagande haineuse » et se réserve le droit de le poursuivre devant les tribunaux, ainsi que les promoteurs de ses concerts, prévus début septembre à Montréal et à Ottawa.

 

Selon les organisateurs d’un « Festival de la famille » à Montréal, dans le cadre duquel l’artiste libanais doit se produire, la chanson controversée ne doit pas figurer au programme, a rapporté le quotidien La Presse.

 

 

Dans un communiqué diffusé hier jeudi, le bureau de presse du chanteur indique que la tournée de Mohammad Iskandar va se dérouler comme prévu et que tous les billets sont vendus.



Lire aussi

A Montréal, le Liban épinglé lors de la Gay Pride

 

Liban : « Les examens de la honte » dans les casernes, dénoncés par l’Agenda juridique

 

Nouveau scandale des tests de la honte : après une arrestation en masse, trois homosexuels déférés devant le parquet

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué