Liban

Liban : La "crise du haschich" à Yammouneh bientôt réglée ?

Les habitants de Yammouneh, dans la Békaa, lèvent leur sit-in suite à la visite du ministre de l'Intérieur.

Un champ de cannabis dans la Békaa, dans l'est du Liban. Photo archives/

Après une semaine de tensions entre forces de l’ordre et agriculteurs producteurs de haschich à Yammouneh, dans la Békaa (est du Liban), la crise semble être sur le point d’être réglée.

 

Le ministre libanais de l’Intérieur Marwan Charbel s’est rendu dimanche à Yammouneh et y a rencontré les habitants du village qui organisent depuis samedi un sit-in pour protester contre la destruction des champs de cannabis par les autorités libanaises. M. Charbel leur a promis d’évoquer cette question lors du prochain conseil des ministres qui est prévu lundi. "Cette affaire sera sérieusement étudiée à partir de demain matin", a promis le ministre aux protestataires.

 

Samedi, les protestataires avaient bloqué les routes principales menant au village à l'aide de pneus enflammés pour dénoncer l’opération de destruction menée, depuis la semaine dernière, par l'armée libanaise et les Forces de sécurité intérieure (FSI).

 

Des médias locaux ont rapporté que les routes ont été rouvertes et que les habitants ont accepté de lever leur sit-in, en attendant les résultats de la réunion du conseil des ministres lundi.

 

Le président de la Municipalité de Yammouneh, Mohammad Sharif, qui a participé au sit-in, a insisté sur le soutien des résidents du village à l'armée, aux forces de sécurité et à la "Résistance" (le Hezbollah).

Il a également démenti les informations selon lesquelles 250 hommes armés se sont rendus au village pour affronter les autorités.

 

Plusieurs opérations de destruction de champs de cannabis ont dégénéré, la semaine dernière, en clashs entre les forces de l'ordre et des agriculteurs producteurs de haschisch dans le secteur Yammouné-Deir el-Ahmar; deux soldats ont été blessés lors de ces affrontements.

 


Après une semaine de tensions entre forces de l’ordre et agriculteurs producteurs de haschich à Yammouneh, dans la Békaa (est du Liban), la crise semble être sur le point d’être réglée.


 


Le ministre libanais de l’Intérieur Marwan Charbel s’est rendu dimanche à Yammouneh et y a rencontré les habitants du village qui organisent depuis samedi un sit-in pour...

commentaires (0)

Commentaires (0)