Lifestyle

Les déchets d’Irons et d’Akin en plein dans le glam de Cannes

Les déchets projetés sur la Croisette : deux documentaires du réalisateur germano-turc Fatih Akin et de l’acteur britannique Jeremy Irons disent l’urgence de changer les habitudes face à la menace environnementale et sanitaire de nos ordures qui s’accumulent.
Dans Trashed (Saccagée), réalisé par la Britannique Candida Brady, Jeremy Irons se fait pédagogue sur le terrain, chapeau de paille ou bonnet de laine sur le crâne suivant les saisons et les lieux visités. Au Liban, « la montagne de Saïda », gigantesque dépotoir à ciel ouvert, se jette dans la Méditerranée à quelques mètres de l’antique Sidon ; en Chine, en Indonésie, au Royaume-Uni, en France : partout, des problématiques vertigineuses, les limites et les dangers des décharges et des incinérateurs pour la terre, la mer et l’air.
Autre tonalité, Polluting paradise, du cinéaste Fatih Akin (Head on, De l’autre côté, Soul kitchen) qui a posé sa caméra à Camburnu, village de ses grands-parents dans le nord-est de la Turquie, à quelques kilomètres de la mer Noire. Dans cette région qui vit de la pêche et de la culture du thé, un projet de décharge est mené sans concertation et dans la précipitation en dépit de la vive opposition de la population et du maire qui multiplie, en vain, les recours devant la justice.
Le Festival de Cannes, son tapis rouge et ses soirées de luxe pour happy few, un lieu idéal pour parler poubelles, méthanisation et tri sélectif ? Oui, répondent à l’unisson les deux hommes.

Les déchets projetés sur la Croisette : deux documentaires du réalisateur germano-turc Fatih Akin et de l’acteur britannique Jeremy Irons disent l’urgence de changer les habitudes face à la menace environnementale et sanitaire de nos ordures qui s’accumulent.
Dans Trashed (Saccagée), réalisé par la Britannique Candida Brady, Jeremy Irons se fait pédagogue sur le terrain,...

commentaires (0)

Commentaires (0)