X

À La Une

Evoquant des "menaces", Lara Fabian annule ses concerts au Liban

Le groupe Campagne pour boycotter les supporters d'Israël au Liban dénonce l'implication de la chanteuse dans le sionisme.
OLJ/Agences
20/01/2012

La chanteuse belge Lara Fabian a annulé deux concerts au Liban à la suite d'une campagne de militants locaux l'accusant d'être pro-israélienne.

Dans un message sur sa page officielle sur Facebook, la chanteuse a indiqué qu'elle avait annulé les concerts au Liban, dont un prévu le jour de la Saint-Valentin, en raison de "menaces". "Je ne chanterai pas sous les menaces dont je suis victime... Je ne marche pas avec la haine... Je marche avec la tolérance, la générosité et la vérité", peut-on lire sur sa page. "Ceux qui n'ont pas compris ça et qui ne souhaitent pas ma venue dans votre beau pays où j'ai déjà eu la chance de venir chanter n'ont pas à s'inquiéter...", indique-t-elle encore.

 

Le groupe Campagne pour boycotter les supporters d'Israël au Liban réclamait de longue date l'annulation des concerts de la chanteuse, prévus les 14 et 15 février au Casino du Liban. "Nous avons fait des recherches et vérifié quelques faits", a indiqué vendredi à l'AFP Samah Idriss, directeur de cette campagne. "Elle a déjà fait tant de choses prouvant qu'elle est impliquée dans le sionisme et qu'elle soutient Israël", a-t-il ajouté.

 

Lara Fabian, 42 ans, a chanté en hébreu et fait un duo avec un chanteur israélien en 2008 à Paris lors d'un concert marquant le 60e anniversaire de la création de l'Etat d'Israël. La chanteuse, qui s'est déjà produite au Liban, a également fait des concerts à Tel-Aviv.

 

Hier, le PSNS a joint sa voix à la campagne contre Lara Fabian. Cette action est "d’inspiration nationale" et représente "une forme de résistance anti-israélienne", pouvait-on lire dans un communiqué du parti. Autoriser la chanteuse à chanter au Liban va clairement à l’encontre des lois de boycottage d’Israël, a ajouté le parti prosyrien.

 

En 2009, l'humoriste et comédien franco-marocain Gad Elmaleh avait dû annuler une tournée à la suite d'allégations selon lesquelles il aurait servi dans l'armée israélienne. En juillet 2001, c’est Patrick Bruel qui avait annulé un concert à l’hippodrome de Beyrouth. Le chanteur français avait déclaré à la société organisatrice de l'événément avoir reçu des menaces et, en conséquence, avait décidé de ne pas venir au Liban.

 

Le groupe rock alternatif Placebo avait également été au cœur d’une polémique en juin 2010. Différentes associations libanaises avaient appelé à son boycott, alors que le groupe du Britannique Brian Molko s’était produit en Israël quelques jours après l'assaut meurtrier contre la flottille turque chargée d'aide pour Gaza.

"Le groupe doit choisir entre se produire au Liban ou dans un État qui viole les droits", avait affirmé Samah Idriss au nom des cinq organisations signataires d'une pétition en faveur du boycottage. "Vous n'êtes pas les bienvenus au Liban", avait-il ajouté à l'adresse du groupe lors d'une conférence de presse en présence notamment de représentants de la "Campagne de boycottage des supporteurs d'Israël au Liban", la "Campagne pour le boycottage et le retrait des investissements d'Israël" et la "Campagne libanaise pour le boycottage du sionisme".

Le ministre de la Culture de l’époque, Salim Wardy, avait condamné la campagne et la violence morale l’accompagnant.

Placebo s’était finalement produit à Beyrouth et avait fait salle comble.

 

Le Liban et Israël demeurent techniquement en état de guerre.

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Robert Malek

Mort de rire ! Mon pauvre Jabbour, je ne sais pas qui est pour vous le prof du site, mais franchement il n'est nul besoin de prof pour vous dire que si vous voulez corriger toutes vos erreurs, préparez-vous à être rapidement paralysé de la moitié de la face à force de devoir faire des clins d'oeil.

SAKR LEBNAN

Tout ce qu'ils savent c'est menacer. Les poltrons seuls menacent.

Jaber Kamel

Tout comme Gad el maleh, j'aime bien la voix de lara, son "je t'aiiiiiiiimee comme un fou, comme un acteur de cinémaaaa"...retentit comme une voix puissante d'amour pour israel ? seulement israel lara ? il n'y a rien pour nous les libanais, qui résistons à l'infame politique raciste et xénophobe de ce pays intrus chez nous ? allons lara un petit mot gentil pour nous aussi , on le mérite non?

JABBOUR André

- - Tu devrais .. un clin d'oeil au prof du site ..

JABBOUR André

- - Et pourtant Lara à fait un fameux Clip en Duo avec Majida el Roumi qui s'intitule Adagio , qui n'a jamais dérangé personne qui est resté numéro UN au top ten pendant longtemps .. ! Comment se fait-il qu'elle dérange pour la Saint Valentin et au Casino du Liban !!?? La Saint Valentin longtemps boudée et non célébrée au Liban depuis un certain 14 février 2005 devant le Saint Georges , est-ce que ces menaces sont liées à cette date souvenir qui chagrine encore quelques nostalgiques !!?? Lara tu devrait venir chanter , tu seras protégée .

Sabbagha A. Nazira

Triste cette annulation du concert de la chanteuse belge Lara Fabian dans un Moyen Orient ou la politique est toujours objet de chantage



Nazira.A.Sabbagha

Dernières infos

Les signatures du jour

Émilie SUEUR

L’édito de Émilie SUEUR

Indigne pouvoir libanais

Décryptage de Scarlett HADDAD

Ultimes concertations avant les consultations

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants