Rechercher
Rechercher

À La Une - Internet

Piratage informatique : Israël contre-attaque

Des hackers affirment avoir touché le site de la bourse saoudienne.

La Bourse de Tel-Aviv a été, lundi, l'une des cibles des attaques informatiques. Jack GUEZ/

Un groupe de pirates informatiques israéliens a affirmé mardi s'être introduit sur les sites des bourses de Riyad et d'Abou Dhabi, pour répliquer à des cyberattaques lancées la veille contre plusieurs sites israéliens, ont rapporté des médias israéliens.
"Puisque de minables hackers saoudiens ont décidé de s'infiltrer dans des sites israéliens appartenant à des banques et à El Al (la compagnie d'aviation israélienne), nous nous sommes introduits dans le site de la bourse saoudienne", affirme ce groupe de pirates informatiques baptisé "IDF Team" (l'équipe de l'armée israélienne), cité par le site Ynet.
Ce même groupe affirme avoir également paralysé la bourse des Emirats Arabes Unis. Mardi soir, ces sites fonctionnaient normalement.
"Si les attaques de hackers saoudiens continuent, nous passerons à l'étape suivante et nous paralyserons ces sites (...) pour des semaines et même des mois. Vous êtes prévenus", ont-ils ajouté.


Le 11 janvier, un hacker israélien avait affirmé sur un site Internet avoir divulgué les coordonnées de 217 cartes de crédit appartenant à des Saoudiens.

 

La guerre informatique a commencé la semaine dernière quand des hackers affirmant être saoudiens ou palestiniens de Gaza ont révélé les coordonnées de dizaines de milliers de cartes de crédit appartenant à des Israéliens et attaqué des sites publics israéliens, tels celui des pompiers.

 

Lundi les hackers arabes ont frappé de nouveau visant les sites officiels de la Bourse de Tel-Aviv et de la compagnie aérienne El Al, inaccessibles au public. Les médias israéliens ont également fait état d'attaques du même type contre les sites de deux petites banques et d'une caisse d'assurance maladie.

 

En Azerbaïdjan, un pays musulman qui entretient de bonnes relations avec Israël, les sites des ministères de l'Intérieur et des Communications, du parti au pouvoir et de la Cour constitutionnelle ont été également visés lundi par des cyberattaques anti-israéliennes. Sur la page d'accueil du ministère de l'Intérieur, les auteurs de l'attaque ont superposé une image de diable à la photo du président azerbaïdjanais Ilham Aliev serrant la main à son homologue israélien Shimon Peres.

 

Un porte-parole du Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, Sami Abou Zouhri, a d'ailleurs encouragé cette "nouvelle forme de résistance arabe et islamique contre l'occupation israélienne".


Un groupe de pirates informatiques israéliens a affirmé mardi s'être introduit sur les sites des bourses de Riyad et d'Abou Dhabi, pour répliquer à des cyberattaques lancées la veille contre plusieurs sites israéliens, ont rapporté des médias israéliens."Puisque de minables hackers saoudiens ont décidé de s'infiltrer dans des sites israéliens appartenant à des banques et à El Al...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut