Rechercher
Rechercher

Qu’est-ce que vous me chantez là ?

« Hymne à l’amour », chanson prémonitoire

« Hymne à l’amour » est une chanson en hommage à l’homme de sa vie, Marcel Cerdan, écrite et interprétée par Édith Piaf en 1949, et qui présageait à un événement douloureux.

Marcel Cerdan et Édith Piaf, une belle romance qui n’aura duré que deux ans.

La môme Piaf était célèbre pour ses amours-passion parfois même fugaces. Mais un jour, alors qu’elle est en tournée triomphale à New York, elle va faire la connaissance d’un grand boxeur français de Casablanca venu également dans la Grande Pomme pour un match. Au début, le courant ne passe pas entre les deux. Mais le gros nounours finit par séduire la chanteuse. Les deux âmes se retrouvent et c’est l’amour avec un grand A. Le 21 septembre 1948, Marcel Cerdan devient champion de boxe des poids moyens et les deux tourtereaux qui vivent un amour interdit acquièrent un hôtel particulier à Bologne Billancourt. C’est là qu’elle compose la chanson Hymne à l’amour adressée à Cerdan. La musique est de Marguerite Monnot. Piaf interprétera cette chanson pour la première fois au Versailles, un cabaret de New York, et on retiendra toujours cette image de la silhouette frêle dans un halo de lumière, les yeux rivés vers le haut et implorant le ciel. Les paroles ont pourtant un avant-goût de prémonition. « Si un jour la vie t’arrache à moi (...) Nous aurons pour nous l’éternité dans le bleu de toute l’immensité. Dans le ciel plus de problèmes. Mon amour, crois-tu qu’on s’aime », chante Piaf en hommage à son bien-aimé.
Le 28 octobre 1949, Cerdan meurt dans un accident d’avion sur le vol Paris-New York, aux Açores, alors qu’il venait la rejoindre. Comble de l’ironie, un couple avait gentiment cédé ses places au boxeur parce qu’il n’y avait plus de place dans l’avion. Cette belle romance, qui avait donné des ailes à la môme, n’aura duré que deux ans et c’est ce grand ciel bleu dans lequel Édith Piaf pensait ne plus avoir de problèmes avec son amoureux qui a emporté Cerdan. Arraché à la vie en pleine gloire, le boxeur laissera Piaf anéantie par la douleur. En souvenir de Cerdan, elle installera même dans cet hôtel, qui a abrité leur amour, la femme du boxeur et ses trois enfants.
Contrairement donc à ce que tout le monde a supposé, que la chanteuse a écrit sous l’effet de la douleur cette chanson, Hymne à l’amour a été composée avant la mort de Marcel Cerdan. Meurtrie physiquement et mentalement, insubmersible et défiant encore sa polyarthrite aiguë et les fortes doses de morphine qu’elle ingurgitait, la chanteuse monte encore sur scène et chante deux chansons en hommage à Marcel Cerdan, Hymne à l’amour et Mon Dieu, faisant pleurer toute la salle et le monde entier.
C’est la vie qui le lui a arraché et c’est cette Voie lactée qui est devenue son refuge éternel... à jamais.


La môme Piaf était célèbre pour ses amours-passion parfois même fugaces. Mais un jour, alors qu’elle est en tournée triomphale à New York, elle va faire la connaissance d’un grand boxeur français de Casablanca venu également dans la Grande Pomme pour un match. Au début, le courant ne passe pas entre les deux. Mais le gros nounours finit par séduire la chanteuse. Les deux âmes se...

commentaires (0)

Commentaires (0)