Liban

Geagea accuse Nasrallah d’« usurper le pouvoir »

Polémique Aux yeux du chef des FL, les propos du secrétaire général du Hezbollah sont un « début de danger réel » pour les ressources du Liban en hydrocarbures.
OLJ
30/07/2011
Le chef des Forces libanaises, Samir Geagea, s’est élevé hier contre les propos tenus mardi par le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, qui avait annoncé que ses combattants s’en prendraient aux installations pétrolières de ceux qui attaqueraient celles du Liban. M. Geagea a estimé que ces déclarations constituent un « début de danger réel » pour les ressources du Liban en hydrocarbures et a accusé le secrétaire général d’ « usurper le pouvoir ».
« Les Libanais avaient été réjouis de la découverte de gaz et de pétrole » au large des côtes du Liban et « les gouvernements successifs avaient commencé à mettre au point le nécessaire pour suivre ce dossier », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Meerab.
« Au cours des derniers mois, les choses se sont précipitées et le président de la Chambre, en particulier, s’est efforcé d’établir des contacts avec le représentant du secrétaire général de l’ONU, Michael Williams, pour parvenir à une solution au sujet de nos frontières maritimes, étant donné le litige entre Israël et le Liban au sujet de ces frontières », a-t-il ajouté, reconnaissant ainsi de manière implicite un rôle positif à Nabih Berry dans ce domaine.
« M. Williams a pu convaincre les Nations unies de la nécessité d’une intervention de la Finul pour aider à tracer les frontières maritimes et a pu également, lors d’entretiens avec des responsables américains, leur arracher un accord » à ce sujet, a-t-il relevé.
« L’important était de commencer à élaborer une solution et l’on peut dire quasiment que nous sommes presque parvenus à un début de solution », a-t-il dit.
Abordant le dernier discours du secrétaire général du Hezbollah, M. Geagea a indiqué être d’accord avec de nombreux points soulevés par ce dernier au sujet des ressources du Liban en hydrocarbures. « Sayyed Hassan a dit qu’il faisait entièrement confiance au gouvernement dans le suivi de ce dossier. Moi-même j’étais l’une des nombreuses personnes au sein du 14 Mars à avoir dit que nous étions derrière le gouvernement à ce sujet, et cela en dépit de notre opinion négative à l’égard de ce cabinet et de sa politique », a-t-il rappelé.
« Cependant, a-t-il ajouté, lorsque sayyed Hassan dit que “si quelqu’un touche à nos installations, nous nous attaquerons aux siennes” , ce point particulier porte en lui de grands dangers sur lesquels le silence n’est pas permis. »
« Qui donc a chargé sayyed Nasrallah de s’occuper lui-même des droits et des intérêts économiques des Libanais ? Les hydrocarbures sont-elles une affaire privée concernant un parti déterminé ? Pourquoi alors y a-t-il des élections au Liban ? Pourquoi existe-il un président de la République, un Premier ministre ? Mais, à votre avis, y a-t-il vraiment un président de la République, un gouvernement ? » s’est interrogé le chef des FL.
« C’est aux institutions légales de l’État libanais qu’il revient de défendre les droits des Libanais », a-t-il poursuivi. « Si ces mêmes propos avaient été tenus par le chef de l’État, le Premier ministre ou le ministre de la Défense, cela aurait été normal. Mais sayyed Hassan ne sait-il pas qu’il n’a pas été chargé par le peuple libanais de défendre ses intérêts et qu’il existe un gouvernement et une Chambre des députés ? Naturellement, il le sait, et malgré cela, il se comporte ainsi. Cela veut simplement dire qu’il se considère comme le dépositaire de l’autorité véritable au Liban. »
« Et puis, où est notre intérêt dans cette escalade ? a continué M. Geagea. Est-il logique que, d’un côté, MM. Mikati et Berry négocient avec les Européens et les Américains, et que, de l’autre, sayyed Hassan déclenche l’artillerie ? »
« Si, au moins, il avait dit que l’armée libanaise riposterait à une agression israélienne contre nos installations, ses propos auraient été acceptables. Car, le cas échéant, ce ne serait pas à sayyed Hassan de riposter, mais à l’armée libanaise. Cela suffit de réduire ainsi l’armée. Sayyed Nasrallah usurpe le pouvoir et rue dans les brancards pour jouer un rôle déterminé alors que le peuple libanais et les institutions refusent cela », a-t-il souligné.
En fait, a-t-il encore dit, « les propos de sayyed Hassan transposent les intérêts économiques du Liban dans l’aire de la confrontation entre l’Iran, d’une part, et la communauté arabe et internationale, de l’autre. Or, en cas de conflit entre l’Iran et Israël, la communauté internationale soutiendrait Israël. Au lieu de redoubler d’efforts pour maintenir le dossier des hydrocarbures dans son volet économique, nous l’arrachons à son cadre naturel et nous le mettons dans une position perdante ».
« Notre cause est gagnante parce qu’elle se fonde sur la science et sur des données bien établies que nul ne peut ignorer, mais à condition que la pièce soit jouée sur son théâtre naturel. Or, ce qu’a dit sayyed Hassan constitue un début de danger réel sur les ressources en hydrocarbures du Liban », a-t-il fait valoir, avant de juger que le Liban « ne saurait continuer sur cette voie en l’absence d’autorité aux mains de l’État ».

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Celine Pilu

Je suis francaise chretienne, et je suis admirative de la facon avec laquelle le Hezbollah s est defendu face aux accusations du TSL, et face au projet israelien de main mise sur les ressources petrolieres et gazieres. Les sionistes ont tellement malmene cette region du monde avec leurs projets colonialistes, religieux, et de pillages du gaz et du petrole. Il faut que tout cela cesse, et que tout le monde face comme le Hezbollah: se defendre contre les accusations injustes, et tenir tete aux sionistes en demontrant les incoherences des projets sionistes. En Europe, nous sommes egalement malmenes: L idee d u Union Europeenne a ete initie a l origine par un agent de la CIA, Robert Shuman (il suffit de chercher dans Wikipedia, le financement est passe par la fondation Rockfeller qui a fonde le musee Rockfeller a Jerusalem sous la coupe d Israel depuis 1967), et voyez ce qui nous arrive aujourd hui, l UE est en train de se fissurer en deux a cause d une monnaie unique non adaptee aux specificites economiques nationales, et a cause de la perte de souverainete des peuples europeens...ne les laissez pas vous mettre a genoux comme ils le font avec les pays du Golfe and Co.!!! Pas mieux en Amerique Latine, cette region a ete mise sous le controle des USA-sionistes via le Counsil For America et les multinationales. Bref, le Liban n etant plus aujourd hui sous la botte des USA, profitez-en et rassemblez vos forces pour leur montrer ce que vous savez faire, sans les ingerences mondiales des USA...MERCI A TOUS LES LIBANAIS!!! RESTEZ UNIS!!!! JE VOUS CONSEILLE DE VOUS INTERESSER A FRANCOIS ASSELINEAU, il vous expliquera tout!!!!

badredinne ali

Oh la la ces rengaines plus que fatiguantes !! dictature par là ! coup d'état par là ;3 cartouches par ici, dominer le liban sur ma droite, pastéque au milieu ..et l'on s'etonne qu'une partie des libanais ne fassent pas confiance à cette autre partie si rapide pour dégainer ...des revolvers à eau..S.Geagea aurait du rester en vacances et éviter de la ramener.
Ali Badredinne

Michel Hitti

eh oui ça va finir entre les mains d'Israel, parce que ce pays a le pouvoir! et l'influence nécessaire auprès des grandes nations US et UE et a les appuis, ses hommes et femmes sont habillés et se sont mit dans la peau des ricains et européens, ils sont députés et ministres ils occupent les places des hauts fonctionnaires et le top management des affaires qui financent la politique, et c'est le HOZB ALLAH qui va réussir avec ses trois cartouches fournis par la Syrie et L'iran à faire penché la décision de l'ONU, autant vous dire qu'il fait la guerre uniquement contre nous à l'intérieur, il ne fait pas le poids contre ISRAEL et ses alliés, la guerre il y a longtemps qu'on ne la fait plus avec des armes, les dictateurs on eu le soutient des US et EU pour une simple raison pendant 60 ans, la protection d'Israel, d'ou le silence radio sur se qui se passe en Syrie, parce qu'il n'ont pas les remplaçants!! mR GeaGea il ya dix ans qu'il fallait dire se qui est dit aujourd'hui, il n'est jamais trop tard...

Georges Breidy

N’étant pas forcément un fervent partisan de Mr. Geagea ni de son passé, je dois avouer que là je lui tire ma révérence ! Sa conférence de presse sur la position du Hezbollah sur le pétrole et le gaz est une véritable réussite. C’est avec un réalisme et une simplicité indiscutables qu’il a démontré la stratégie d’hégémonie que pratique le Hezb et qui n’est qu’une vérité de la Palice depuis longtemps. Cessons de faire l’autruche et disons les choses clairement. Mais réussira-t-on à trouver LA solution aux armes illicites ? Là est la véritable question…

Vick Beyrouti

Le temps n'est plus aux paroles mais aux actions. On en a assez d'écouter les vérités de la Palice. La question est; est-ce que le 14 Mars a les réponses nécessaires et un plan bien défini pour sortir le pays de la dictature du Hezb et de ses alliés Syriens, avant qu'ils ne rendent le Liban en une immense prison, comme en Syrie.

Vick Beyrouti

Beauchard Jacques

Oui l'autoproclamation par Hassan Nasrallah du Bien qu'il entend défendre par ses armes miliciennes(elles ne sont pas intégrées à l'Etat) se retourne comme un mal au risque de tout perdre...sous le couvert du Bien c'est le pire qui se glisse; une politique ne se juge à hauteur de ses intentions mais à ses conséquences ainsi Samir Geagea a-t-il raison de pointer le terrible danger qui hier et dans ses colonnes échappait totalement à Scarlett Haddad!

dib antoine

nos dirigeants du 14 Mars se réveillent et découvrent que le hezballah par son chef veut usurper le pouvoir , mais celà dure depuis des années ,vous avez oublié qu'est ce qu'il a fait dans les deux gouvernements de Mr Sanioura et les gouvernements de Mr Saad Harriri ?c'etait quoi a votre avis ? d'autre part qui vous a dit que le chef de hezballah souhaite voir le liban profiter de ses resources naturelles (petrole et gaz )depuis toujours il travaille a appauvrir le pays pour mieux le dominer .actuellement le plus urgent c'est de sauver ce qui reste des territoires dans le mont liban avant qu'il soit trop tard .

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Élie FAYAD

La soixante-treizième heure

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le gouvernement se réunit aujourd’hui, mais la crise de confiance est trop profonde

Commentaire de Anthony SAMRANI

Le réveil d’une nation

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants