Moyen Orient et Monde

Proche-Orient

OLJ
05/02/2011
Paris appelle le quartette à préciser les paramètres de la négociation

La France appelle le quartette pour le Proche-Orient à préciser dans sa déclaration d'aujourd'hui « certains paramètres de la négociation » afin d' « aider à la reprise des pourparlers » entre Israéliens et Palestiniens, a déclaré hier le ministère français des Affaires étrangères. Selon un diplomate, la France souhaite essentiellement que l'un de ces paramètres évoque les frontières de 1967 pour définir le nouvel État. Lors de leur réunion en marge de la conférence sur la sécurité de Munich (Allemagne), le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, et les chefs de la diplomatie américaine Hillary Clinton, russe Sergueï Lavrov et de l'Union européenne (UE) Catherine Ashton devraient « adopter une nouvelle déclaration sur le Proche-Orient », a indiqué le porte-parole du Quai d'Orsay. Par ailleurs, Benjamin Netanyahu a approuvé hier un train de mesures économiques pour « faciliter la vie des Palestiniens », lors d'une rencontre avec l'envoyé spécial du quartette Tony Blair.

Fayyad : La conférence des donateurs doit être liée à la naissance de l'État palestinien

La conférence des donateurs pour la création d'un État palestinien en juin n'aura d'intérêt que si les Palestiniens ont le sentiment d'être à la veille de la naissance de leur État, espéré en septembre, a prévenu hier à Paris leur Premier ministre Salam Fayyad. « Si ce sentiment n'est pas là, nous ne voulons pas de cette conférence », a-t-il déclaré lors d'un débat à Paris organisé par l'Académie diplomatique internationale. Une deuxième conférence de donateurs se tiendra en juin à Paris. La décision a été annoncée jeudi soir à l'issue d'un dîner de représentants français, de l'Union européenne, de la Norvège et du quartette (États-Unis, ONU, Russie, UE) qui assurent le suivi de la première conférence de décembre 2007.

Plus de 400 parlementaires européens en Israël pour manifester leur soutien

Plus de 400 parlementaires européens ont commencé hier un voyage de quatre jours en Israël pour apporter leur soutien à ce pays, selon les organisateurs, les Amis européens d'Israël (AEI). Durant leur séjour, les parlementaires, venus d'une trentaine de pays, seront reçus par le président Shimon Peres, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le chef de la diplomatie Avigdor Lieberman. Ils participeront à plusieurs commissions parlementaires lundi, journée consacrée à l'Europe par la Knesset, le Parlement israélien.

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

En dépit de l’annonce des consultations, la situation reste confuse

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants