Rechercher
Rechercher

Liban

Israël menace de frapper les infrastructures de l'État en cas d'attaque du Hezbollah

Israël tiendra le gouvernement libanais pour responsable et frappera les infrastructures de l'État en cas d'une éventuelle attaque du Hezbollah", a menacé le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, après sa rencontre, vendredi à Washington, avec Hillary Clinton, la chef de la diplomatie américaine.

"Cette fois, les infrastructures de l'État libanais ne seront pas épargnées", a mis en garde le ministre israélien de la Défense.

"Il faut mettre une limite à cette situation qui sort du commun : le Liban est un pays membre de l'ONU qui compte dans son gouvernement les représentants d'une milice disposant d'un droit de veto et qui est soutenue par deux pays aussi membres de l'ONU, la Syrie et l'Iran", a encore dit M. Barak en allusion au Hezbollah. "Cette milice dispose de 45 000 missiles capables de toucher toutes les régions d'Israël et qui risquent d'etre tirées vers des régions peuplées, et cela nous est complètement inacceptable", a ajouté Barak. Le ministre israélien a assuré que l'État hébreu est assez fort pour faire face à toute escalade à sa frontiere nord, ajoutant toutefois qu'il ne la provoquerait pas.

 

 

"Il faut mettre une limite à cette situation qui sort du commun : le Liban est un pays membre de l'ONU qui compte dans son gouvernement les représentants d'une milice disposant d'un droit de veto et qui est soutenue par deux pays aussi membres de l'ONU, la Syrie et l'Iran", a encore dit M. Barak en allusion au Hezbollah. "Cette milice dispose de 45 000 missiles capables de toucher...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut