Rechercher
Rechercher

Législatives : juin 2009 : Infos en continu

Les observateurs de l'UE saluent un scrutin "paisible"

Les observateurs internationaux ont salué lundi le caractère "paisible" bien que "très polarisé" des législatives libanaises qui se sont déroulées dimanche.

Dans un rapport préliminaire publié au lendemain du scrutin, "la mission conclut que les élections parlementaires ont été disputées dans un climat très polarisé mais généralement paisible, dans les limites d'un cadre légal amélioré qui néanmoins nécessite plus de réformes".

"Je souhaite saluer les citoyens qui ont voté en masse hier et j'applaudis leur patience face aux longues queues dans plusieurs bureaux de vote", a déclaré le chef de la mission de l'UE, José Ignacio Salafranca.

"La très forte participation traduit un engagement croissant de l'électorat dans le processus démocratique du pays, et cela est très encourageant", a-t-il dit.

Cent observateurs de l'Union européenne étaient mobilisés pour le scrutin dimanche, la plus grande mission de l'UE à l'étranger.

A la fin de leur mission, qui doit se poursuivre pendant la phase post-électorale, ils doivent présenter un rapport final avec des recommandations détaillées aux autorités libanaises.

Près de 50.000 soldats et policiers ont été déployés dans l'ensemble du territoire pour éviter tout incident dimanche, lors du scrutin qu'a remporté la coalition soutenue par l'Occident.

La majorité sortante a remporté 71 sièges contre 57 pour la minorité emmenée par le Hezbollah chiite, sur les 128 sièges du Parlement, selon les résultats officiels.

Outre les observateurs de l'UE, une centaine d'autres étaient présents dimanche pour superviser le scrutin, notamment du Centre Carter.

"Je n'ai pas d'inquiétudes concernant les élections. Notre souci est que les Libanais acceptent le résultat", avait affirmé dimanche l'ancien président américain Jimmy Carter.

"Il y a eu certainement de longues files d'attente car la participation était importante, mais je n'ai pas noté des violations flagrantes", avait indiqué de son côté l'ancien sénateur américain John Sununu, de l'Institut démocratique national présidé actuellement par l'ancienne chef de la diplomatie américaine Madeleine Albright.


Les observateurs internationaux ont salué lundi le caractère "paisible" bien que "très polarisé" des législatives libanaises qui se sont déroulées dimanche.


Dans un rapport préliminaire publié au lendemain...