Rechercher
Rechercher

Actualités

Un peu plus de... Tout ce que vous voulez savoir sur MySpace

Quand on parle de Lily Allen, on ne parle que de sa découverte sur MySpace. Quand Madonna a sorti son nouvel album, toutes ses chansons étaient écoutables sur le site. À la fin de Sex and the City, on pouvait tout lire ou presque sur la série. Où trouver les chaussures de Carrie, qui est vraiment Big, etc. MySpace par-ci, MySpace par-là. On fait souvent comme si on savait de quoi il s’agit, en disant « Ah oui, MySpace… » Mais au fait, c’est quoi au juste MySpace ? www.myspace.com, c’est le premier réseau social du monde et c’est le phénomène du moment sur Internet. Lancé par deux jeunes Californiens en 2004, MySpace compte déjà plus de 100 millions d’utilisateurs dans le monde. 7,5 millions de nouveaux membres viennent s’y inscrire chaque mois. 3,3 milliards de pages sont vues chaque jour. 3 millions d’artistes y sont en ligne. Des chiffres qui font rêver et qui ont fait réaliser à l’empereur des médias, Rupert Murdoch, que l’avenir appartenait à ce qu’on appelle communément le Web 2, c’est-à-dire cette nouvelle génération de sites : celui des partages d’informations entre internautes – style Blogspot, Wikipedia, Utube et compagnie. L’année dernière, donc, MySpace a été racheté par Murdoch pour la « modique » somme de 580 millions de dollars. Plus concrètement, voici comment fonctionne MySpace. Il faut tout d’abord s’inscrire. C’est gratuit et ça ne prend que quelques minutes. Et hop, une fois remplis tous les champs d’information, vous avez votre propre page. Elle est personnalisée et permet de mettre en ligne son blog (journal intime sur Internet pour les profanes), ses photos, ses vidéos, sa musique, etc. C’est un simple outil de communication qui permet d’entrer en contact avec tous les membres du réseau. Mais MySpace n’est pas seulement un grand club de rencontre où l’on peut « chatter » (discuter, vous l’aviez compris) avec des inconnus qui sont devenus nos amis. Non, MySpace, c’est surtout une source incalculable de révélateurs de talents. Eh oui. Si vous ne connaissez personne pour vous lancer, appuyer ou produire et bien vous mettez votre musique sur votre page, vous y projetez vos vidéos, vos « live » en direct de votre salon, et si vous avez un tant soi peu de talent, vous vous faites remarquer et vous devenez une star planétaire à l’instar des Arctic Monkeys ou de Lily Allen. Mais bon, tout le monde n’est pas cette jeune Anglaise de 20 ans qui électrise les radios depuis la fin de l’été… Mais sur MySpace, il n’y a pas que des inconnus qui veulent leur quart d’heure de célébrité. Même les stars confirmées ont compris qu’il fallait surfer sur la vague de la tendance. Les Franz Ferdinand, par exemple, ont diffusé sur le site une vidéo exclusive de leur groupe en enregistrement. Muse y a présenté son album pour la première fois. Indochine, Cat Power, Kyo… Ils y ont tous leur page. C’est que MySpace est un des meilleurs outils de promotion. C’est gratuit, pas besoin de faire son propre site et ça fonctionne avec le bouche-à-oreille, explique Tom Anderson, cofondateur et président du site. « Le secret de la réussite de MySpace est d’avoir su créer une véritable communauté d’échanges fondée sur la proximité : les artistes qui ont leur page sur MySpace sont au même niveau que n’importe quel utilisateur, et chacun peut s’inscrire par exemple sur la liste des 100 000 amis de Coldplay, leur écrire, laisser un mot sur leur page. » Maintenant que vous en savez un peu plus, courez devenir un des 55 millions membres du site. Et bonne chance.

Quand on parle de Lily Allen, on ne parle que de sa découverte sur MySpace. Quand Madonna a sorti son nouvel album, toutes ses chansons étaient écoutables sur le site. À la fin de Sex and the City, on pouvait tout lire ou presque sur la série. Où trouver les chaussures de Carrie, qui est vraiment Big, etc. MySpace par-ci, MySpace par-là. On fait souvent comme si on savait de quoi il...