Rechercher
Rechercher

CHRONOLOGIE

FESTIVAL DE BEITEDDINE - Grand opening avec « Cats », mercredi 3 juillet Six soirées consécutives pour le grand succès d’Andrew Lloyd Webber(photo)

Les minous sont à Beyrouth. Les Cats d’Andrew Lloyd Webber se préparent à entamer leur série de représentations inaugurant le Festival de Beiteddine mercredi 3 juillet. Quarante-six danseurs, seize techniciens, 57 tonnes de matériel investissent les planches de la grande cour du palais pour assurer six représentations consécutives. La comédie musicale d’Andrew Lloyd Webber a quitté l’affiche à Londres en mai dernier, 21 ans sans interruption après sa création et après 9 000 représentations dans le West End. La dernière a eu lieu le 11 mai, jour du 21e anniversaire de la création à Londres de ce spectacle adapté des poèmes de T.S. Eliot du livre pour enfants Old Possum’s Book of Practical Cats. Cette fantaisie féline, devenue l’un des plus célèbres spectacles de la planète, a été vue par plus de huit millions de personnes en Grande-Bretagne. Grand classique de la comédie musicale à gros budget, Cats a été jouée dans 150 villes de 26 pays, devant 50 millions de spectateurs. Et la chanson-phare du spectacle, Memory, est devenue un tube. À Broadway, Cats, véritable institution de la vie new-yorkaise, avait fait ses adieux en septembre 2000, après 18 ans de succès jamais démenti. L’histoire de « Cats » Minuit. Dans une décharge, la tribu des « Jellicle Cats » se retrouve pour le grand bal de la lune. Le vieux Mathusalem (Old Deuteronomy), vieux chat aimé et respecté de tous, les rejoint pour choisir le chat qui pourra renaître et partir vers la Félinosphère (The Heaviside Layer). Au cours de cette nuit, la vieille Grizabella tente de rejoindre la tribu mais tous les Jellicles la rejettent : elle les a quittés il y a des années pour explorer le monde et ils ne le lui pardonnent pas. Tous les chats sont heureux, s’amusent et dansent sous la lune argentée. Mais le sinistre Macavity, chat voleur surnommé le Napoléon du crime, attaque les Jellicles et malgré tous les efforts de Munkustrap, protecteur de la tribu, et des autres mâles, Macavity kidnappe le vieux Mathusalem. Heureusement le chat magicien, Mr Mistoffelees, réussit à faire revenir Mathusalem par un incroyable tour de magie. Les chats sont alors prêts à savoir lequel d’entre eux sera choisi. Mais Jemima et Victoria, deux jeunes chattes compréhensives et généreuses, montrent aux Jellicles que Grizabella mérite de revenir parmi eux. Enfin réconciliée avec les siens, elle est finalement choisie par le vieux Mathusalem pour partir vers la Félinosphère. Andrew Lloyd Webber : précurseur de l’opéra-rock Il est souvent désigné comme le compositeur de musique le plus populaire de la seconde moitié du XXe siècle. Sa carrière est en effet une succession de coups d’éclat et sa notoriété a dépassé les frontières traditionnelles du théâtre musical pour toucher le grand public. Retour sur la carrière du précurseur de l’opéra-rock. Il est né en 1948. Après une jeunesse baignant dans la musique classique (père compositeur, mère professeur de piano et un frère violoncelliste doué), Sir Andrew Lloyd Webber (adoubé chevalier par la reine en 1992 et nommé à vie pair du royaume en 1997) a fait ses premières armes avec Joseph and the Amazing Technicolor Dreamcoat. En 1971, avec Jesus Christ Superstar, il rencontre son premier succès international. L’opéra- rock a trouvé en ce Jésus complexe et inattendu, proche du public, son titre fondateur. Ce début de carrière tonitruant continue avec le concept-album Evita (1976). La création de Cats en 1981 revitalise la scène anglaise qui était jusqu’alors mal en point. Suivront Song and Dance, Starlight Express et le fabuleux Fantom of the Opera . Puis Aspects of Love, Sunset Boulevard, Requiem, By Jeeves et Whistle Down the Wind. Sir Webber a gagné six Tony Awards, quatre Drama Desk Awards, trois Grammys (dont une pour la meilleure composition classique contemporaine pour Requiem en 1986) et cinq Laurence Olivier Awards. En 1997, il a reçu, avec Sir Tim Rice, le Golden Globe et un Oscar de la meilleure chanson originale pour la musique du film Evita. En 2000, il a signé avec Ben Elton le musical The Beautiful Game. Et, en 2002, en collaboration avec le metteur en scène indien Shekar Kapur, une comédie musicale inspirée des films indiens made in Bollywood. Andrew Lloyd Webber est devenu le plus important propriétaire de théâtre de l’ouest de Londres après s’être porté acquéreur de 10 salles populaires, dont le Palladium, le Garrick, Her Majesty’s et le Théâtre royal. La compagnie de Lloyd Weber, Really Useful Group, possède également l’Adelphi, le Palace et le New London. * Cats, du 3 au 8 juillet. Billets à 185 000, 150 000, 120 000, 90000 et 45 000 LL. Au Centre Starco, tél. : 01/365174, et au Virgin Megastore 01/999666, ext. 101.

Les minous sont à Beyrouth. Les Cats d’Andrew Lloyd Webber se préparent à entamer leur série de représentations inaugurant le Festival de Beiteddine mercredi 3 juillet. Quarante-six danseurs, seize techniciens, 57 tonnes de matériel investissent les planches de la grande cour du palais pour assurer six représentations consécutives. La comédie musicale d’Andrew Lloyd Webber a...