Rechercher
Rechercher

Sport - Championnat du monde de powerlifting

396 kg : l’haltérophile libanais Étienne el-Chaer bat un troisième record du monde

À 24 ans, il est arrivé à la deuxième place dans sa catégorie lors du championnat du monde classique de powerlifting organisé la semaine dernière en Lituanie.

396 kg : l’haltérophile libanais Étienne el-Chaer bat un troisième record du monde

Le Libanais Étienne el-Chaer a battu samedi le record du monde de soulevé de poids dans la catégorie « Open Men’s Classic - 105,01 kg à 120 kg » du championnat du monde classique de powerlifting en Lituanie. Capture d'écran de sa performance diffusée par la Fédération internationale de powerlifting sur YouTube

Et de trois ! Le Libanais Étienne el-Chaer a battu samedi dernier le record du monde de soulevé de poids dans la catégorie « Open Men’s Classic - 105,01 kg à 120 kg » du championnat du monde classique de powerlifting (« force athlétique », en français), organisé par la Fédération internationale de powerlifting la semaine dernière à Druskininkai, en Lituanie. Après une flexion de jambes (ou « squat ») à 345 kg et un développé couché (ou « bench press ») à 217,5 kg, réussi au troisième essai, l'haltérophile de 24 ans et de 119,1 kg, originaire de Jbeil, a ainsi effectué un « soulevé de terre » (ou « deadlift » en anglais) à 396 kg, battant par-là le record précédent dans cette même catégorie détenu par le Britannique Inderraj Singh-Dhillon depuis décembre 2023 à 395,5 kg. « C'était la première fois que je participais à cette compétition ouverte à tous et dans laquelle se retrouvent tous les champions de powerlifting de part le monde », a fièrement précisé le jeune homme à notre rédaction, précisant avoir soulevé le record du monde « deux fois » après un premier essai annulé « sans raison évidente ».

Pour mémoire

Aziza Sbaity, l’athlète libanaise qui a tapé dans l’œil de la BBC

Arrivé deuxième dans sa catégorie en soulevant un total de 958,5 kgs, il s’agit du troisième record du monde battu par Étienne el-Chaer. En septembre 2023, lors du championnat du monde de powerlifting, catégorie juniors (105,01/120 kgs), à Cluj-Napoca en Roumanie, il avait battu deux records du monde juniors : un deadlift à 378,5 kg et un total de 926 kgs cumulés sur les trois exercices évalués, dont également la flexion de jambes à 330 kg et le développé couché à 217,5 kgs. Lors de ce même championnat, la Libanaise Joya Khairallah (23 ans) avait elle aussi battu les mêmes records, côté féminin, de la catégorie juniors (47,01 – 52 kgs), en soulevant de terre 183,5 kgs pour un total de 428,5 kgs (147,5 kg en squat et 97,5 kgs en bench press, soit 8 fois son poids de 51,62 kgs).

Parmi les autres candidats libanais de ce championnat, Yehia Moussa (34 ans, 82,65 kgs) et Shiva Karout (34 ans, 73,05 kgs) ont participé dans leurs catégories respectives des 74,01 à 83 kgs et 66,01 à 74 kgs. Le premier est arrivé 18e sur 26 candidats en soulevant 687,5 kg au total (240 kg en squat, 120 kg en bench press et 327,5 kg en deadlift) ; le second est arrivé 17e sur 24 en soulevant un total de 635 kgs (232,5 kgs en squat, 152,5 kg en bench press et 250 kgs en deadlift). Avec son soulevé de terre à 327,5 kgs, Yehia Moussa a battu à cette occasion le record d’Asie dans cette même catégorie. « Powerlifter » professionnel depuis 2018, avec plusieurs compétitions internationales à son actif, Shiva Karout accompagne lui les carrières d’Étienne el-Chaer et de Joya Khairallah depuis leurs débuts à Barbell House, une salle de musculation beyrouthine spécialisée dans cette discipline sportive.

Le « powerlifter » libanais Shiva Karout, lors du championnat du monde classique de powerlifting la semaine dernière en Lituanie. Photo tirée du compte Facebook de la Fédération internationale de powerlifting

« C’est la première fois qu’un Libanais est classé aussi haut à ce championnat et dans cette catégorie. En battant un nouveau record en deadlift, Étienne a réalisé le rêve de nombreux athlètes », explique Shiva Karout, qui arborait sur son maillot les drapeaux du Liban et de la Palestine. « Je représenterai mon pays jusqu’au bout dans cette discipline car participer à ces compétitions, c’est aussi faire connaître le Liban et sensibiliser à ce qu’il s’y passe, mais aussi dans la région », souligne-t-il, dans un contexte de guerre à Gaza et au Liban-Sud depuis octobre dernier entre le Hamas, le Hezbollah et Israël. Prochain rendez-vous : le championnat du monde de powerlifting, catégorie juniors, qui se tiendra à Malte, du 28 août au 8 septembre prochains. 

Et de trois ! Le Libanais Étienne el-Chaer a battu samedi dernier le record du monde de soulevé de poids dans la catégorie « Open Men’s Classic - 105,01 kg à 120 kg » du championnat du monde classique de powerlifting (« force athlétique », en français), organisé par la Fédération internationale de powerlifting la semaine dernière à Druskininkai, en Lituanie. Après une flexion de...
commentaires (2)

OMG....le corps est magique...

Marie Claude

10 h 13, le 26 juin 2024

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • OMG....le corps est magique...

    Marie Claude

    10 h 13, le 26 juin 2024

  • Bravo à nos athlètes!

    Georges Olivier

    22 h 27, le 25 juin 2024

Retour en haut