Rechercher
Rechercher

Lifestyle - This is America

Le Congrès américain accueille l’été en tenue « Seersucker »

La semaine dernière, les sénateurs, démocrates et républicains confondus, sont arrivés à leurs bureaux au Congrès arborant des costumes en tissus gaufrés à rayures bleu et blanc. Une allure allégée et inattendue. Ce n’était pas un hasard !

Le Congrès américain accueille l’été en tenue « Seersucker »

Quand tout le Congrès US s’y met (2024). Photo Creative Commons

À la veille du début officiel de l’été, le Congrès a fait tomber sa veste sombre et rigide et l’a troquée contre un look plus aéré, taillé dans un tissu léger pour faire face à la chaleur estivale. Le choix s’est fait sur un textile d’origine indienne appelé « seersucker », fabriqué à partir de coton, de lin et de soie, un mélange rafraîchissant en cas de chaleur.

Mais ce choix n’est pas nouveau… Car, au pays de l’Oncle Sam, tout a commencé au début des années 1900, dans La Nouvelle-Orléans où les hommes d'affaires ont relégué au vestiaire leurs traditionnels costumes en laine et les ont remplacés par des costumes fabriqués dans cette matière, pour lutter contre l’inconfort des hausses de température. Ces vêtements « New Business » ont eu la vedette dans des émissions de télévision et des films américains emblématiques. Souvenez-vous de Gregory Peck portant, avec cette élégance qui le caractérisait, un costume en seersucker dans le film To Kill a Mockingbird (1960). Une tenue qui illustrait parfaitement le style vestimentaire des avocats des petites villes du Sud. Ou encore le personnage de Matlock (interprété par Andy Griffith) dans la série télévisée éponyme.

Ainsi, c’est en 1996 que fut instaurée la Journée nationale du seersucker, fixée au deuxième ou troisième jeudi du mois de juin, pour marquer le début de l’été. Derrière cette initiative se cache Trent Lotte, sénateur représentant le Mississippi, qui souhaitait apporter un peu de charme méridional au Capitole et rappeler le style vestimentaire d'avant l’ère de la climatisation. 

Lire aussi

Rupert Murdoch, magnat de la presse, 93 ans et un 5e mariage : C’est la curiosité de tout qui me fait vivre

Les sénateurs du Sud ont donné le ton

En 2004, les femmes au Sénat s’y sont mises elles aussi. En 2014, le sénateur de la Louisiane, Bill Cassidy, a encouragé cette initiative aux côtés de sa collègue de la Californie, Dianne Feinstein. Il faudra attendre 2023 pour que la Journée nationale du seersucker entre dans l’histoire, après avoir été officiellement adoptée à travers une résolution. De nombreux hommes de pouvoir de cette Haute Chambre ont arboré cette tenue tout au long des mois d'été.

Tout en ratifiant des lois, des traités et autres grandes décisions, le Sénat américain accorde une grande importance aux « traditions et aux symboles », dont celles du seersucker, qui sont relatés en détail sur sa page officielle. Et qui décrit aussi un certain mode de vie des politiciens à travers le temps.  On apprend notamment que durant les années qui ont précédé la climatisation, quand l'été à Washington était étouffant, les sénateurs du sud du pays avaient beaucoup appris à leurs collègues des autres régions sur la tenue vestimentaire appropriée au climat saisonnier. Alors que le printemps faisait place à l'été, ils abandonnaient leurs redingotes noires en laine épaisse pour des vêtements plus légers en lin et en coton. En 1907, un drapier de La Nouvelle-Orléans a conçu un costume léger en tissu de coton froissé à rayures bleu pâle et blanc, style crépon. Ce tissu était le seersucker : des  mots persans signifiant « lait et sucre ». Les costumes en seersucker sont devenus très populaires car ils ont pu conserver un aspect élégant malgré les lavages fréquents rendus nécessaires par ces étés humides. Il est aussi précisé que les tenues sénatoriales, depuis les manteaux victoriens pour hommes jusqu'aux tailleurs-pantalons pour femmes de l'ère moderne, ont régulièrement été le point de mire des médias.  Jusqu'au XXe siècle, lors des premiers jours chauds du printemps, les journalistes publiaient régulièrement des reportages sur les transformations saisonnières évidentes dans la salle mal ventilée du Sénat. Dans les années 1950, cependant, la climatisation moderne avait enfin pénétré les espaces intérieurs de la capitale, offrant un confort toute l'année pour les continuelles sessions du Congrès.

Le président Charles Hélou tout de blanc vêtu saluant les troupes. Photo Archives L'OLJ

Le temps des costumes écrus des politiciens libanais

À la fin des années 1990, le sénateur du Mississippi, Trent Lott, trouvant que le moment était venu de faire revivre une tradition vestimentaire longtemps oubliée du Sénat, il a choisi une journée « agréable et chaude » au cours de la deuxième ou de la troisième semaine de juin pour la désigner « jeudi Seersucker ». Son objectif était de montrer que « le Sénat n’est pas seulement une bande de gens austères portant des costumes sombres et, dans le cas des hommes, des cravates rouges ou bleues ». La veille de l'événement annuel, on rappelait aux sénateurs de sortir leur ensemble estival. Plus tard, la sénatrice californienne Dianne Feinstein décidait à son tour d'encourager la participation d'un nombre croissant de femmes membres du Sénat à faire de même. « Je regardais les hommes se pavaner ainsi au Sénat », a-t-elle déclaré, et j'ai pensé que nous devrions entrer dans la course. » L'année suivante, 11 des 14 femmes sénateurs sont apparues ce fameux jeudi en tenues seersucker. Aujourd’hui, les sénateurs font volontairement cette déclaration de mode annuelle dans un esprit d’harmonie et de bonne humeur pour rappeler à leurs collègues ce que les Sénats précédents considéraient comme une tenue d’été obligatoire.

Parlant de tenues d’été, rappelons que jusqu’à la guerre de 1975, les politiciens libanais, avec à leur tête le président de la République, mettaient dans la naphtaline leurs complets vestons de l’hiver. Pour apparaître en une version légère de couleur crème symbole d’une élégance aujourd’hui oubliée.

À la veille du début officiel de l’été, le Congrès a fait tomber sa veste sombre et rigide et l’a troquée contre un look plus aéré, taillé dans un tissu léger pour faire face à la chaleur estivale. Le choix s’est fait sur un textile d’origine indienne appelé « seersucker », fabriqué à partir de coton, de lin et de soie, un mélange rafraîchissant en cas de...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut