Rechercher
Rechercher

Politique - Fête de la libération

Berry : Le Liban résistera à toutes les tentatives d’implantation des réfugiés

Dans un message à l’occasion de la fête de la Libération, le président du Parlement estime que les Libanais devraient retrouver les diplomates du Quintette à mi-chemin en vue de l’élection d’un président.

Berry : Le Liban résistera à toutes les tentatives d’implantation des réfugiés

Le président du Parlement libanais, Nabih Berry. Photo ANI

Le président du Parlement, Nabih Berry, a adressé vendredi un message aux Libanais dans lequel il aborde certains sujets chauds du moment, comme la crise des réfugiés syriens ou la présidentielle, à l’occasion de la fête de la Résistance et de la Libération, qui tombe le 25 mai, date du retrait en 2000 des forces israéliennes de la bande frontalière qu’elles occupaient au Liban-Sud.

Au sujet de la crise des réfugiés, M. Berry a assuré que « le Liban résistera à toutes les tentatives, d’où qu’elles viennent, d’imposer une quelconque implantation, qu’il s'agisse de réfugiés palestiniens ou syriens », appelant la communauté internationale à une « approche plus humaine » de la crise des réfugiés syriens. Le Liban accueille près de 1,5 million de ces réfugiés (selon les responsables libanais) et ce dossier est au premier plan des débats.

Le président du Parlement a également évoqué le dossier de la vacance présidentielle par le biais de l’action du Quintette – les ambassadeurs en poste au Liban de France, des États-Unis, du Qatar, d’Arabie saoudite et d’Égypte – pour l’élection d’un président. « Mais leur action restera sans effet si les forces politiques libanaises ne décident pas de les retrouver à mi-chemin, en initiant un dialogue et une concertation entre elles », a-t-il ajouté. Le Liban est sans président de la République depuis la fin du mandat de Michel Aoun, en octobre 2022. M. Berry conditionne la tenue d'un conclave conduisant à l'élection d'un président de la République à la participation des protagonistes de l'opposition à un dialogue sous sa supervision, ce que ces derniers refusent.

La fête de la Libération du Sud coïncide cette année avec un nouveau conflit entre le Hezbollah et Israël, qui dure depuis plus de sept mois, en parallèle de la guerre à Gaza. À ce propos, Nabih Berry, qui conduit aussi le mouvement chiite Amal, proche allié du Hezbollah, réaffirme dans son message l’attachement du Liban à la résolution 1701 des Nations unies, qui a mis fin à la guerre de 2006 avec Israël, mais aussi « à tous les moyens possibles pour défendre son territoire des agressions israéliennes ». Il accuse d'ailleurs Tel-Aviv d'être « l'unique responsable » des violations de la 1701.  À cet égard, il a souligné que le Liban accueillait de manière positive toutes les démarches internationales visant à mettre fin aux agressions israéliennes contre son territoire, mais qu’il n’était pas disposé « à renoncer à ses droits souverains ». 

Le président du Parlement, Nabih Berry, a adressé vendredi un message aux Libanais dans lequel il aborde certains sujets chauds du moment, comme la crise des réfugiés syriens ou la présidentielle, à l’occasion de la fête de la Résistance et de la Libération, qui tombe le 25 mai, date du retrait en 2000 des forces israéliennes de la bande frontalière qu’elles occupaient au...
commentaires (3)

Doit-on choisir entre la peste et le choléra ??

Vero M

09 h 58, le 27 mai 2024

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Doit-on choisir entre la peste et le choléra ??

    Vero M

    09 h 58, le 27 mai 2024

  • Mais l'implantation Iranienne se fera ...

    Zeidan

    22 h 36, le 24 mai 2024

  • - DE RETROUVER LE QUINTETTE, - A MI-CHEMIN POUR LA FETE, - LE VIEUX PERCHE NOUS REPETE. - C,EST A DIRE A SA REQUETE, - CHOISIR UN ANALPHABETE, - SON DEMI TIENDRAIT DE TETE, - L,AUTRE S,EREINTE EN COURBETTES. -

    LA LIBRE EXPRESSION

    20 h 13, le 24 mai 2024

Retour en haut