Rechercher
Rechercher

Politique - Affaire Pascal Sleiman

Routes bloquées et magasins fermés à Jbeil après la disparition d'un cadre FL

« Près de 90 % » des commerces sont fermés aujourd'hui, affirme Imad Georges Harb, responsable de la permanence des Forces libanaises de cette ville, alors que le mystère reste entier.

Routes bloquées et magasins fermés à Jbeil après la disparition d'un cadre FL

Plus d'une centaine de manifestants bloquant une route à Jbeil, le 8 avril 2024. Photo Stéphanie Bechara

Routes bloquées et magasins fermés : la tension est montée d’un cran dans les rues de Jbeil lundi, au lendemain de l’annonce de la disparition de Pascal Sleiman, responsable du caza de Jbeil au sein des Forces libanaises (FL). Ce dernier aurait été « enlevé », après avoir été agressé dimanche vers 18h15 par des hommes qui lui auraient bloqué la route alors qu’il se trouvait dans la localité de Kharbé (Mont-Liban), avait déclaré Charbel Abi Akl, ancien responsable FL de Jbeil, à L’OLJ dimanche soir.

L’affaire a rapidement pris un tournant politique, jusqu’à pousser Samir Geagea, le chef des FL qui ne sort que rarement de Maarab, à se rendre dimanche soir au siège du parti dans la région de Jbeil, à Mastita, où étaient déjà rassemblés des centaines de partisans. Une foule similaire s'est rassemblée tôt lundi pour bloquer les routes principales en signe de protestation - perturbant considérablement la circulation - et exiger le retour en toute sécurité du responsable des FL.

De nombreux magasins sont restés fermés le 8 avril à Jbeil. Photo Stéphanie Bechara

En guise de protestation également, « près de 90 % » des commerces sont fermés aujourd'hui, affirme sur place Imad Georges Harb, responsable de la permanence des FL dans la ville de Jbeil, à L’Orient Today. « J'ai fermé mon magasin aujourd'hui par solidarité et beaucoup comme moi exigent sa libération », explique André Ghassan Nasr, propriétaire d'un magasin de motos. Le propriétaire d'une entreprise de construction, qui a parlé à L'Orient Today sous couvert d'anonymat, a également indiqué avoir fermé son entreprise et prévenu ses employés de ne pas venir travailler aujourd'hui. « Nous sommes prêts à garder nos portes fermées jusqu'à ce que nous connaissions l'endroit où se trouve Pascal Sleiman », dit-il.

Lire aussi

Pascal Sleiman a été tué et emmené en Syrie, annonce l'armée libanaise

Vers une escalade ?

Côté restauration, Marc Abboud, propriétaire du restaurant AYLA, coordinateur de la restauration dans la région de Jbeil et conseiller auprès du syndicat des propriétaires de restaurants au Liban, a déclaré pour sa part que les restaurants et cafés feront également montre de leur solidarité en fermant leurs portes jusqu'à 15 heures aujourd'hui. « Si Pascal Sleiman n'est pas rentré ce soir, nous prendrons les choses au jour le jour et nous nous réunirons avec le président du syndicat (des propriétaires de restaurants au Liban) Tony Rami pour discuter de la meilleure marche à suivre », prévient Marc Abboud.

Jean Saad, pêcheur de la région, assure de son côté qu'il ne quittera pas les rues tant que Pascal Sleiman ne sera pas retrouvé et ramené. « Je suis prêt à manquer autant de jours de travail que nécessaire jusqu'à ce que nous connaissions la vérité sur ce qui s'est passé », ajoute-t-il. Présente ce matin à la protestation également, Marie-Claude Salloum, secrétaire de Pascal Sleiman. Elle indique avoir parlé pour la dernière fois au responsable vendredi et attendre elle aussi des réponses sur la teneur de l’incident.

Un homme près de pneus brûlés sur une route de Jbeil, le 8 avril 2024. Photo Stéphanie Bechara

« Nous restons sur le terrain jusqu'à ce que Pascal Sleiman rentre chez lui en toute sécurité », affirme enfin à L’Orient Today le député FL Ziad Hawat, alors que des manifestants appellent à « l’escalade » si le gouvernement et les forces de sécurité ne répondent pas à leurs attentes. L'armée libanaise a elle annoncé lundi matin avoir arrêté des Syriens suspectés d'être impliqués dans l'enlèvement de Pascal Sleiman, précisant que des efforts sont en cours pour tenter de le localiser et de déterminer les motifs de ce rapt.

Routes bloquées et magasins fermés : la tension est montée d’un cran dans les rues de Jbeil lundi, au lendemain de l’annonce de la disparition de Pascal Sleiman, responsable du caza de Jbeil au sein des Forces libanaises (FL). Ce dernier aurait été « enlevé », après avoir été agressé dimanche vers 18h15 par des hommes qui lui auraient bloqué la route alors qu’il se trouvait...
commentaires (1)

Punish all commuters, ‘cause that will bring him back!

Murad Mazen

14 h 51, le 08 avril 2024

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Punish all commuters, ‘cause that will bring him back!

    Murad Mazen

    14 h 51, le 08 avril 2024

Retour en haut