Rechercher
Rechercher

Politique - Liban

Tel-Aviv affirme se préparer à passer à l’offensive

Dans la nuit de samedi à dimanche, deux frappes israéliennes ont visé la Békaa en représailles à la destruction d’un drone par le Hezbollah.

Tel-Aviv affirme se préparer à passer à l’offensive

La localité de Taïr Harfa, au Liban-Sud, sous le feu d’Israël, le 6 avril 2024. Kawnat Haju/AFP

« Nous avons commencé à préparer le passage d’une position défensive à une position offensive. » C’est ce qu’a affirmé l’armée israélienne dimanche, dans un communiqué repris par Reuters. « Au cours des derniers jours, une autre phase de la préparation à la guerre du commandement nord a été achevée, centrée sur les entrepôts d’urgence opérationnels pour une large mobilisation des troupes en cas de besoin », peut-on lire dans le texte. Dans la même veine, le chef d’état-major israélien Herzi Halevi a affirmé que son armée « se prépare au scénario d’une guerre avec le Liban ». Ces déclarations interviennent alors que la nuit de samedi à dimanche a été marquée par deux frappes sur la Békaa, dans l’est du Liban, selon des informations de sources sécuritaires rapportées par notre correspondante Sarah Abdallah. La première a visé la chaîne de montagnes de l’Anti-Liban et ciblé une zone entre Janta (caza de Baalbeck) et la frontière syrienne. La seconde a visé un entrepôt de Sifri, près de Baalbeck. Cette localité avait déjà été la cible d’une frappe en mars. Une source de la Défense civile, citée par l’AFP, n’a pas fait état de victimes. L’armée israélienne affirme que ces attaques visaient « trois infrastructures terroristes de l’unité de défense aérienne du Hezbollah » près de Baalbeck, indique son porte-parole arabophone Avichay Adraee sur X. Samedi, dans la soirée, le Hezbollah avait annoncé avoir abattu un drone israélien « armé » de type Hermes 900. En outre, une femme, Alia Abdel Karim, a succombé à ses blessures samedi soir, après avoir été touchée par une frappe de drone mardi à Yarine (Tyr), selon une source médicale et l’Agence nationale d’information. Selon des sources locales citées plus tôt cette semaine par notre correspondant dans la région, la victime habitait Boustane, localité voisine de Yarine, où elle s’était rendue pour se recueillir sur la tombe de ses parents avant la fête du Fitr.Dimanche, l’aviation israélienne a bombardé Kfar Kila, ainsi qu’une zone entre Jennata, Taoura et Deir Qanoun, à l’est de Tyr, pour la première fois depuis le 8 octobre. Selon une source sécuritaire, une habitation de trois étages a été complètement détruite. Des tirs d’artillerie israéliens ont également visé la périphérie des villages de Aïta el-Chaab, Adaïssé, Berghoz et Houla. L’armée israélienne, elle, affirme avoir frappé un complexe appartenant à la force d’élite al-Radwan du Hezbollah dans le sud du Liban, dans une déclaration sur Telegram. L’armée a déclaré que ses combattants avaient frappé un « complexe militaire contenant sept structures militaires » appartenant à cette force dans la région de Khiam. Elle a ajouté qu’elle avait « frappé un centre de commandement militaire appartenant au Hezbollah dans la région de Taoura ».

Joumblatt pour un retour à l’armistice

De son côté, le Hezbollah a revendiqué au moins quatre attaques contre Israël dimanche. Il a notamment annoncé avoir ciblé la caserne israélienne de Zebdine, dans les fermes de Chebaa occupées, par des missiles. De plus, la milice chiite a affirmé qu’en réponse aux attaques israéliennes sur la Békaa, elle a ciblé le « quartier général de la défense aérienne et antimissile dans la caserne de Keila (sur le plateau du Golan) ». « La base israélienne de missiles et d’artillerie de Yoav a également été visée par des dizaines de roquettes katioucha », ajoute le parti chiite. Ce dernier a également annoncé avoir ciblé « un complexe militaire rénové » de soldats israéliens et ses appareils sur le site de Samaka, dans les hauteurs de Kfarchouba, au moyen d’un drone-suicide. Dans ce contexte tendu, l’ancien président du Parti socialiste progressiste et leader druze Walid

Joumblatt s’est entretenu à Aïn el-Tiné avec le président du Parlement Nabih Berry au sujet des développements au Liban-Sud. « Nous espérons trouver une perspective pour percer le mur de la haine et parvenir à un règlement acceptable pour mettre en œuvre la résolution 1701 », a déclaré M. Joumblatt à l’issue de l’entretien. Il faisait référence à la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU ayant mis fin à la guerre de juillet 2006 entre Israël et le Hezbollah et prévoyant un retrait de ce dernier de la région frontalière. « Nous espérons le retour à l’accord d’armistice de 1949, qui prévoit une zone démilitarisée à la frontière tant du côté libanais que du côté israélien », a ajouté le maître de Moukhtara.

« Nous avons commencé à préparer le passage d’une position défensive à une position offensive. » C’est ce qu’a affirmé l’armée israélienne dimanche, dans un communiqué repris par Reuters. « Au cours des derniers jours, une autre phase de la préparation à la guerre du commandement nord a été achevée, centrée sur les entrepôts d’urgence opérationnels...
commentaires (5)

Waw

Eleni Caridopoulou

18 h 47, le 08 avril 2024

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Waw

    Eleni Caridopoulou

    18 h 47, le 08 avril 2024

  • On n’a pas peur, Hassouna nous défendra à partir de son bunker à 60 mètres sous terre même s’il faut se battre jusqu’au dernier planton du Hezbollah

    Lecteur excédé par la censure

    15 h 26, le 08 avril 2024

  • ALLEZ CONTRE LE HEZBOLLAH GENOCIDAIRES POUR VOUS CASSER LA FIGURE. CONSEIL : VIDEZ TOUTES LES VILLES ET LES CAMPS. ICI CE NE SONT PAS LES KATIOUCHA DU HAMAS OU VOUS VOUS ETES DEJA CASSER LA FIGURE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    13 h 13, le 08 avril 2024

  • Le HB et l’Iran disent être prêts. Voyons la suite…

    Sissi zayyat

    12 h 49, le 08 avril 2024

  • Mr. Jumblatt, ne vous inquiétez pas. Dans votre fiefs du Chouf, vous êtes à l'abri des frappes Israéliennes. On se souvient bien de 1982..

    Raed Habib

    08 h 06, le 08 avril 2024

Retour en haut