Rechercher
Rechercher

Culture - Festival

Al-Bustan sur la Corniche


Al-Bustan sur la Corniche

Sur des airs de Piazzolla, des musiciens sur la Corniche, applaudis par les promeneurs ravis. Photos Nabil Ismaïl

Un concert dans la rue, envers et contre tout, pour les gens, les passants, les sportifs, les enfants, les cyclistes, les promeneurs de chien... C’est ainsi que l’a voulu le Festival al-Bustan qui a présenté dimanche matin un bel intermède musical en marge du festival (qui se déroule jusqu’au 17 mars) sur la grande place de Aïn Mreissé, au bord de mer de Beyrouth, devant une grande foule amusée, prise de surprise et vite conquise.

Grande foule sur la grande place de Aïn Mreissé pour assister au concert « Ceci n’est pas un tango ». Photo Nabil Ismaïl

Mario Stefano Pietrodarchi, un bandonéoniste extraordinaire, fougueux, passionné, amoureux du Liban, et ses amis artistes, la soprano Nazehda Nesterova, Miriam Campobasso et Taja Sonc au violon, Clara Germont au violoncelle, Makram Aboul Hosn à la contrebasse, Ribal Molaeb, alto, et le Beirut Contemporary Ballet ont joué, chanté et dansé sur des airs de Piazzolla.

Ils ont appelé le spectacle Ceci n’est pas un tango... Ceci est certainement un pays qui résiste par tous les moyens, et surtout en prouvant sa volonté de surmonter les plus grands défis.

Un concert dans la rue, envers et contre tout, pour les gens, les passants, les sportifs, les enfants, les cyclistes, les promeneurs de chien... C’est ainsi que l’a voulu le Festival al-Bustan qui a présenté dimanche matin un bel intermède musical en marge du festival (qui se déroule jusqu’au 17 mars) sur la grande place de Aïn Mreissé, au bord de mer de Beyrouth, devant une grande...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut